Recettes traditionnelles

Chipotle améliore le débit aux niveaux de pointe d'avant la récession

Chipotle améliore le débit aux niveaux de pointe d'avant la récession

Chipotle Mexican Grill a déplacé les clients à travers sa gamme de services plus rapidement et plus efficacement que jamais au cours du premier trimestre, indiquant que les efforts de l'entreprise pour améliorer le débit fonctionnent, ont déclaré jeudi des responsables.

Après avoir signalé un septième trimestre consécutif de croissance à deux chiffres des ventes des magasins comparables, les responsables de l'entreprise ont déclaré aux analystes lors d'une conférence téléphonique que la chaîne avait dépassé son objectif de rétablir le nombre de transactions par heure aux niveaux record précédents de 2007, ce sur quoi l'entreprise s'est concentrée. depuis novembre.

Au cours du trimestre clos le 31 mars, les ventes des magasins comparables pendant les heures de pointe du déjeuner et du dîner en semaine ont augmenté plus rapidement que le reste de la journée, a déclaré Monty Moran, co-directeur général de Chipotle. "Nos équipes sont maintenant plus rapides qu'elles ne l'ont jamais été à cette période de l'année", a-t-il déclaré.

Les efforts de l'entreprise pour améliorer le débit ont inclus :

• Former les employés à préparer la mise en place ou à tout préparer avant le début des heures de pointe

• Avoir des « as à leur place » ou tous les membres du personnel en mesure de servir les invités

• Avoir un expéditeur, la personne qui se tient entre le dernier emballage de burrito et le caissier, en place pendant toutes les heures de pointe pour emballer les repas et permettre au caissier de se concentrer sur l'encaissement

• Avoir un backer de ligne en place, généralement un directeur général ou un directeur de service, qui se tient derrière la ligne et s'assure que les casseroles sont pleines de nourriture, la ligne a l'air propre et les travailleurs ont les outils dont ils ont besoin sans avoir à détourner le regard des invités

Moran a déclaré que la société avait déployé une vidéo sur le débit qui montre comment une ligne doit se déplacer et à quoi ressemble une équipe bien gérée. La vidéo, prise dans un endroit animé du centre-ville de Chicago, montre qu'un débit efficace n'a pas l'air frénétique, spastique ou désorganisé, mais qu'il n'y a pas de mouvements inutiles. Si des erreurs sont commises, elles sont détectées rapidement et corrigées, et les travailleurs semblent calmes, compétents et s'amusent, a-t-il déclaré.

Le but de ces efforts est d'amener les invités à traverser la file de manière efficace, d'amener les membres de l'équipe à établir un contact visuel et à mieux communiquer avec les invités, et à servir des plats plus chauds et plus frais, a noté Moran.

"La vitesse n'est pas le premier objectif du débit", a-t-il déclaré. « Le premier objectif est de fournir le meilleur service client, avec un excellent contact visuel, une excellente communication et une manière polie et efficace avec les clients. Toutes ces choses, lorsqu'elles sont bien faites, ont tendance à conduire à un service très, très rapide."

Alors que le premier trimestre est généralement la période la plus lente de l'année pour Chipotle, Moran a estimé que les améliorations du débit ont ajouté cinq transactions supplémentaires à la moyenne de l'heure du déjeuner d'environ 100 transactions au cours du trimestre. Ce nombre pourrait augmenter au deuxième trimestre, qui est traditionnellement plus chargé pour Chipotle, mais Moran a averti que l'augmentation des transactions pourrait ne pas avoir d'impact direct sur les ventes des magasins comparables, du moins pas immédiatement.

"C'est quelque chose qui, selon nous, s'améliorera avec le temps grâce à un excellent débit, mais ce n'est pas une réaction immédiate", a-t-il déclaré. « Si les gens veulent venir à Chipotle plus souvent, nous voulons faire tout notre possible pour récompenser cette décision avec une expérience client incroyable, et une grande partie de cette expérience client incroyable est le débit. »

Steve Ells, fondateur et co-directeur général de Chipotle, a déclaré que la chaîne avait fait un autre « saut important » au cours du trimestre en informant les consommateurs de son engagement envers des ingrédients de qualité provenant de sources durables. La société continuera à développer sa plate-forme de marketing "Cultivate", qui comprendra des festivals d'une journée prévus pour Denver et Chicago cette année et d'autres efforts non traditionnels.

Chipotle continuera à se concentrer sur les ingrédients en apportant une série d'améliorations alimentaires. La société ajoutera plus de blé entier aux tortillas pour améliorer le contenu nutritionnel et la saveur, a déclaré Ells, et d'ici le deuxième trimestre n'utilisera que de la crème sure provenant de vaches élevées en pâturage. En outre, la société expérimente à Portland et à New York une tortilla de maïs tendre améliorée avec un mélange de farine de masa blanche et jaune et teste un nouveau procédé de cuisson des haricots pour les rendre plus consistants.

La société a ouvert deux restaurants au Royaume-Uni et trois autres programmés là-bas avant la fin de l'année. Le premier emplacement à Paris est en voie d'ouvrir ce printemps, et un emplacement à Toronto a ouvert au cours du premier trimestre avec deux autres prévus cette année.

Contactez Lisa Jennings à [email protected]
Suivez-la sur Twitter : @livetodineout


Chipotle Mexican Grill, Inc. semble savoureux après un recul

Les investisseurs n'étaient pas très satisfaits Grillades mexicaines chipotle's (NYSE:CMG) rapport sur les résultats récents. Alors que le bénéfice par action a augmenté de 7,8% pour atteindre 2,64 $, il est inférieur à l'estimation moyenne des analystes de 2,86 $. En conséquence, les actions ont chuté d'environ 6%. Cependant, alors que l'action Chipotle est en hausse de 50% d'une année sur l'autre, cette baisse semble être une excellente opportunité d'achat.

Graphique boursier Chipotle Mexican Grill sur un an. Source : YCharts.

Tout d'abord, Chipotle a généré une croissance incroyable des ventes de restaurants comparables de 13,4% au dernier trimestre, malgré le mauvais temps. Deuxièmement, l'entreprise continue d'augmenter le nombre de ses restaurants de plus de 10 % par an, ce qui pousse la croissance des revenus encore plus haut. Troisièmement, Chipotle a le pouvoir de fixation des prix pour regagner les marges qu'il a perdues en raison de l'inflation des coûts au dernier trimestre – et il prévoit de mettre en œuvre une augmentation de prix très prochainement.

L'efficacité atteint un sommet
Une bonne partie du gain des ventes de restaurants comparables de Chipotle peut être attribuée aux améliorations du débit - le nombre de clients qui peuvent être servis par heure. (Une comparaison facile avec le premier trimestre 2013 a également aidé.) Cela a permis aux restaurants Chipotle de servir environ sept clients supplémentaires pendant les heures de pointe du déjeuner et du dîner.

La solide performance de débit de Chipotle est de bon augure pour les deux prochains trimestres, qui ont tendance à être plus occupés en raison des conditions météorologiques favorables. La plupart des restaurants Chipotle ont de longues files d'attente plusieurs heures par jour pendant la haute saison, donc un débit plus rapide signifie que chaque restaurant peut finalement servir plus de clients.

Un débit plus rapide aide Chipotle à servir plus de clients aux heures de pointe.

Les gains de ventes de restaurants comparables sont évidemment bons pour les revenus, mais ils contribuent également à la marge bénéficiaire de Chipotle en faisant une meilleure utilisation de la main-d'œuvre, de l'occupation et des dépenses en capital. Au dernier trimestre, les coûts de main-d'œuvre sont passés de 23,6 % à 23 % des coûts d'occupation des revenus de Chipotle, de 6,6 % à 6,1 % des revenus, et les charges d'amortissement sont passées de 3,2 % à 2,8 % des revenus.

soucis de marge
Malgré le bon effet de levier des ventes sur les coûts de main-d'œuvre, d'occupation et d'amortissement, la marge d'exploitation de Chipotle a chuté de 150 points de base au dernier trimestre. Les coûts de la nourriture étaient le principal coupable. Les augmentations rapides des coûts du bœuf et des produits laitiers ont fait passer les coûts des aliments, des boissons et des emballages de 33 % des ventes à 34,5 % des ventes.

De plus, les frais généraux et administratifs de l'entreprise ont grimpé de plus de 50 % d'une année sur l'autre, passant de 6,1 % des ventes à 7,4 % des ventes. Cela est principalement dû à une charge de rémunération en actions plus élevée.

La semaine dernière, de nombreux investisseurs semblaient effrayés par les problèmes de marge de Chipotle. Cela était dû en partie à la hausse des prix des aliments au dernier trimestre, mais les prévisions de la direction selon lesquelles les prix des aliments augmenteraient encore davantage au deuxième trimestre ont aggravé ces inquiétudes. Les investisseurs semblent craindre que Chipotle ne puisse pas augmenter les prix assez rapidement pour suivre l'inflation des prix des aliments.

Aucune raison d'avoir peur
Ces inquiétudes me semblent exagérées. Lors de l'appel aux résultats, Chipotle a annoncé qu'il mettra en œuvre des augmentations de prix du menu à un chiffre à partir de la fin du trimestre.

À lui seul, cela ne ramènera pas les coûts alimentaires en dessous de 33 %, un niveau observé aussi récemment qu'en 2012. Cependant, les augmentations de prix rapides observées pour des articles comme le bœuf (hausse de 25 % en quelques mois seulement) devraient finir par s'inverser.

Chipotle prévoit d'augmenter ses prix à partir de la fin du trimestre.

De plus, l'augmentation des prix des menus devrait améliorer la capacité de Chipotle à tirer parti des coûts non alimentaires, qui représentent environ 50 % du chiffre d'affaires. De toute évidence, il faut la même quantité de travail et les frais généraux de stockage pour servir le même burrito après que son prix ait augmenté de 5%.

Enfin, la hausse des coûts G&A ralentira considérablement plus tard cette année, en grande partie parce que les charges de rémunération en actions sont pondérées de manière disproportionnée vers la première moitié de 2014. Pour l'ensemble de l'année, les coûts G&A n'augmenteront que de 50 à 60 points de base par rapport à 2013. cette augmentation est due à la conférence biennale All-Manager, qui se tient les années paires et deviendra donc un vent arrière en 2015.

En résumé, alors que Chipotle connaîtra probablement un deuxième trimestre difficile en termes de marge, il pourrait connaître une solide expansion de sa marge au second semestre 2014 et 2015. Il bénéficiera de prix plus élevés, d'une baisse des dépenses de rémunération des actions et potentiellement également d'une réduction des coûts des matières premières. Cela stimulera la croissance de la marge déjà forte de Chipotle.

Conclusion stupide
Pendant une grande partie de l'année écoulée, je me suis méfié des actions Chipotle, qui semblaient trop chères alors qu'elles dépassaient 400 $, 500 $ et finalement 600 $. Cependant, la capacité de l'entreprise à continuer d'afficher une forte croissance des ventes de restaurants comparables tout en ajoutant près de 200 restaurants par an – et la récente correction du cours des actions – m'ont fait changer d'avis.

L'action Chipotle est toujours chère à plus de 30 fois les bénéfices à terme. Cela semble être un prix à payer, cependant. Chipotle a d'énormes perspectives de croissance à long terme et un pouvoir de fixation des prix suffisant pour maintenir ou même améliorer sa marge bénéficiaire déjà excellente au fil du temps. Il s'agit d'une recette pour d'excellents retours sur investissement à long terme.


Chipotle Mexican Grill, Inc. semble savoureux après un recul

Les investisseurs n'étaient pas très satisfaits Grillades mexicaines chipotle's (NYSE:CMG) rapport sur les résultats récents. Alors que le bénéfice par action a augmenté de 7,8% pour atteindre 2,64 $, il est inférieur à l'estimation moyenne des analystes de 2,86 $. En conséquence, les actions ont chuté d'environ 6%. Cependant, alors que l'action Chipotle est en hausse de 50% d'une année sur l'autre, cette baisse semble être une excellente opportunité d'achat.

Graphique boursier Chipotle Mexican Grill sur un an. Source : YCharts.

Tout d'abord, Chipotle a généré une croissance incroyable des ventes de restaurants comparables de 13,4% au dernier trimestre, malgré le mauvais temps. Deuxièmement, l'entreprise continue d'augmenter le nombre de ses restaurants de plus de 10 % par an, ce qui pousse la croissance des revenus encore plus haut. Troisièmement, Chipotle a le pouvoir de fixation des prix pour regagner les marges qu'il a perdues en raison de l'inflation des coûts au dernier trimestre – et il prévoit de mettre en œuvre une augmentation de prix très prochainement.

L'efficacité atteint un sommet
Une bonne partie du gain de ventes des restaurants comparables de Chipotle peut être attribuée aux améliorations du débit - le nombre de clients qui peuvent être servis par heure. (Une comparaison facile avec le premier trimestre 2013 a également aidé.) Cela a permis aux restaurants Chipotle de servir environ sept clients supplémentaires pendant les heures de pointe du déjeuner et du dîner.

La solide performance de débit de Chipotle est de bon augure pour les deux prochains trimestres, qui ont tendance à être plus occupés en raison des conditions météorologiques favorables. La plupart des restaurants Chipotle ont de longues files d'attente plusieurs heures par jour pendant la haute saison, donc un débit plus rapide signifie que chaque restaurant peut finalement servir plus de clients.

Un débit plus rapide aide Chipotle à servir plus de clients aux heures de pointe.

Les gains de ventes de restaurants comparables sont évidemment bons pour les revenus, mais ils contribuent également à la marge bénéficiaire de Chipotle en faisant une meilleure utilisation de la main-d'œuvre, de l'occupation et des dépenses en capital. Au dernier trimestre, les coûts de main-d'œuvre sont passés de 23,6 % à 23 % des coûts d'occupation des revenus de Chipotle, de 6,6 % à 6,1 % des revenus, et les charges d'amortissement sont passées de 3,2 % à 2,8 % des revenus.

soucis de marge
Malgré le bon effet de levier des ventes sur les coûts de main-d'œuvre, d'occupation et d'amortissement, la marge d'exploitation de Chipotle a chuté de 150 points de base au dernier trimestre. Les coûts de la nourriture étaient le principal coupable. Les augmentations rapides des coûts du bœuf et des produits laitiers ont fait passer les coûts des aliments, des boissons et des emballages de 33 % des ventes à 34,5 % des ventes.

De plus, les frais généraux et administratifs de l'entreprise ont grimpé de plus de 50 % d'une année sur l'autre, passant de 6,1 % des ventes à 7,4 % des ventes. Cela est principalement dû à une charge de rémunération en actions plus élevée.

La semaine dernière, de nombreux investisseurs semblaient effrayés par les problèmes de marge de Chipotle. Cela était dû en partie à la hausse des prix des aliments au dernier trimestre, mais les prévisions de la direction selon lesquelles les prix des aliments augmenteraient encore davantage au deuxième trimestre ont aggravé ces inquiétudes. Les investisseurs semblent craindre que Chipotle ne puisse pas augmenter les prix assez rapidement pour suivre l'inflation des prix des aliments.

Aucune raison d'avoir peur
Ces inquiétudes me semblent exagérées. Lors de l'appel aux résultats, Chipotle a annoncé qu'il mettra en œuvre des augmentations de prix du menu à un chiffre à partir de la fin du trimestre.

À lui seul, cela ne ramènera pas les coûts alimentaires en dessous de 33 %, un niveau observé aussi récemment qu'en 2012. Cependant, les augmentations de prix rapides observées pour des articles comme le bœuf (hausse de 25 % en quelques mois seulement) devraient finir par s'inverser.

Chipotle prévoit d'augmenter ses prix à partir de la fin du trimestre.

De plus, l'augmentation des prix des menus devrait améliorer la capacité de Chipotle à tirer parti des coûts non alimentaires, qui représentent environ 50 % du chiffre d'affaires. De toute évidence, il faut la même quantité de travail et les frais généraux de stockage pour servir le même burrito après que son prix ait augmenté de 5%.

Enfin, la hausse des coûts G&A ralentira considérablement plus tard cette année, en grande partie parce que les charges de rémunération en actions sont pondérées de manière disproportionnée vers la première moitié de 2014. Pour l'ensemble de l'année, les coûts G&A n'augmenteront que de 50 à 60 points de base par rapport à 2013. cette augmentation est due à la conférence biennale All-Manager, qui se tient les années paires et deviendra donc un vent arrière en 2015.

En résumé, alors que Chipotle connaîtra probablement un deuxième trimestre difficile en termes de marge, il pourrait connaître une solide expansion de sa marge au second semestre 2014 et 2015. Il bénéficiera de prix plus élevés, d'une baisse des charges de rémunération des actions et potentiellement également d'une réduction des coûts des matières premières. Cela stimulera la croissance de la marge déjà forte de Chipotle.

Conclusion stupide
Pendant une grande partie de l'année écoulée, je me suis méfié des actions Chipotle, qui semblaient trop chères alors qu'elles dépassaient 400 $, 500 $ et finalement 600 $. Cependant, la capacité de l'entreprise à continuer d'afficher une forte croissance des ventes de restaurants comparables tout en ajoutant près de 200 restaurants par an – et la récente correction du cours des actions – m'ont fait changer d'avis.

L'action Chipotle est toujours chère à plus de 30 fois les bénéfices à terme. Cela semble être un prix à payer, cependant. Chipotle a d'énormes perspectives de croissance à long terme et un pouvoir de fixation des prix suffisant pour maintenir ou même améliorer sa marge bénéficiaire déjà excellente au fil du temps. Il s'agit d'une recette pour d'excellents retours sur investissement à long terme.


Chipotle Mexican Grill, Inc. semble savoureux après un recul

Les investisseurs n'étaient pas très satisfaits Grillades mexicaines chipotle's (NYSE:CMG) rapport sur les résultats récents. Alors que le bénéfice par action a augmenté de 7,8% à 2,64 $, il est inférieur à l'estimation moyenne des analystes de 2,86 $. En conséquence, les actions ont chuté d'environ 6%. Cependant, alors que l'action Chipotle est en hausse de 50% d'une année sur l'autre, cette baisse semble être une excellente opportunité d'achat.

Graphique boursier Chipotle Mexican Grill sur 1 an. Source : YCharts.

Tout d'abord, Chipotle a généré une croissance incroyable des ventes de restaurants comparables de 13,4% au dernier trimestre, malgré le mauvais temps. Deuxièmement, l'entreprise continue d'augmenter le nombre de ses restaurants de plus de 10 % par an, ce qui pousse la croissance des revenus encore plus haut. Troisièmement, Chipotle a le pouvoir de fixation des prix pour regagner les marges qu'il a perdues en raison de l'inflation des coûts au dernier trimestre – et il prévoit de mettre en œuvre une augmentation de prix très prochainement.

L'efficacité atteint un sommet
Une bonne partie du gain de ventes des restaurants comparables de Chipotle peut être attribuée aux améliorations du débit - le nombre de clients qui peuvent être servis par heure. (Une comparaison facile avec le premier trimestre 2013 a également aidé.) Cela a permis aux restaurants Chipotle de servir environ sept clients supplémentaires pendant les heures de pointe du déjeuner et du dîner.

La solide performance de débit de Chipotle est de bon augure pour les deux prochains trimestres, qui ont tendance à être plus occupés en raison des conditions météorologiques favorables. La plupart des restaurants Chipotle ont de longues files d'attente plusieurs heures par jour pendant la haute saison, donc un débit plus rapide signifie que chaque restaurant peut finalement servir plus de clients.

Un débit plus rapide aide Chipotle à servir plus de clients aux heures de pointe.

Les gains de ventes de restaurants comparables sont évidemment bons pour les revenus, mais ils contribuent également à la marge bénéficiaire de Chipotle en faisant une meilleure utilisation de la main-d'œuvre, de l'occupation et des dépenses en capital. Au dernier trimestre, les coûts de main-d'œuvre sont passés de 23,6 % à 23 % des coûts d'occupation des revenus de Chipotle, de 6,6 % à 6,1 % des revenus, et les charges d'amortissement sont passées de 3,2 % à 2,8 % des revenus.

soucis de marge
Malgré le bon effet de levier des ventes sur les coûts de main-d'œuvre, d'occupation et d'amortissement, la marge d'exploitation de Chipotle a chuté de 150 points de base au dernier trimestre. Les coûts de la nourriture étaient le principal coupable. Les augmentations rapides des coûts du bœuf et des produits laitiers ont fait passer les coûts des aliments, des boissons et des emballages de 33 % des ventes à 34,5 % des ventes.

De plus, les frais généraux et administratifs de l'entreprise ont grimpé de plus de 50 % d'une année sur l'autre, passant de 6,1 % des ventes à 7,4 % des ventes. Cela est principalement dû à une charge de rémunération en actions plus élevée.

La semaine dernière, de nombreux investisseurs semblaient effrayés par les problèmes de marge de Chipotle. Cela était dû en partie à la hausse des prix des aliments au dernier trimestre, mais les prévisions de la direction selon lesquelles les prix des aliments augmenteraient encore davantage au deuxième trimestre ont aggravé ces inquiétudes. Les investisseurs semblent craindre que Chipotle ne puisse pas augmenter les prix assez rapidement pour suivre l'inflation des prix des aliments.

Aucune raison d'avoir peur
Ces inquiétudes me semblent exagérées. Lors de l'appel aux résultats, Chipotle a annoncé qu'il mettra en œuvre des augmentations de prix du menu à un chiffre à partir de la fin du trimestre.

À lui seul, cela ne ramènera pas les coûts alimentaires en dessous de 33 %, un niveau observé aussi récemment qu'en 2012. Cependant, les augmentations de prix rapides observées pour des articles comme le bœuf (hausse de 25 % en quelques mois seulement) devraient finir par s'inverser.

Chipotle prévoit d'augmenter ses prix à partir de la fin du trimestre.

De plus, l'augmentation des prix des menus devrait améliorer la capacité de Chipotle à tirer parti des coûts non alimentaires, qui représentent environ 50 % du chiffre d'affaires. De toute évidence, il faut la même quantité de travail et les frais généraux de stockage pour servir le même burrito après que son prix ait augmenté de 5%.

Enfin, la hausse des coûts G&A ralentira considérablement plus tard cette année, en grande partie parce que les charges de rémunération en actions sont pondérées de manière disproportionnée vers la première moitié de 2014. Pour l'ensemble de l'année, les coûts G&A n'augmenteront que de 50 à 60 points de base par rapport à 2013. cette augmentation est due à la conférence biennale All-Manager, qui se tient les années paires et deviendra donc un vent arrière en 2015.

En résumé, alors que Chipotle connaîtra probablement un deuxième trimestre difficile en termes de marge, il pourrait connaître une solide expansion de sa marge au second semestre 2014 et 2015. Il bénéficiera de prix plus élevés, d'une baisse des charges de rémunération des actions et potentiellement également d'une réduction des coûts des matières premières. Cela stimulera la croissance de la marge déjà forte de Chipotle.

Conclusion stupide
Pendant une grande partie de l'année écoulée, je me suis méfié des actions Chipotle, qui semblaient trop chères alors qu'elles dépassaient 400 $, 500 $ et finalement 600 $. Cependant, la capacité de l'entreprise à continuer d'afficher une forte croissance des ventes de restaurants comparables tout en ajoutant près de 200 restaurants par an – et la récente correction du cours des actions – m'ont fait changer d'avis.

L'action Chipotle est toujours chère à plus de 30 fois les bénéfices à terme. Cela semble être un prix à payer, cependant. Chipotle a d'énormes perspectives de croissance à long terme et un pouvoir de fixation des prix suffisant pour maintenir ou même améliorer sa marge bénéficiaire déjà excellente au fil du temps. Il s'agit d'une recette pour d'excellents retours sur investissement à long terme.


Chipotle Mexican Grill, Inc. semble savoureux après un recul

Les investisseurs n'étaient pas très satisfaits Grillades mexicaines chipotle's (NYSE:CMG) rapport sur les résultats récents. Alors que le bénéfice par action a augmenté de 7,8% pour atteindre 2,64 $, il est inférieur à l'estimation moyenne des analystes de 2,86 $. En conséquence, les actions ont chuté d'environ 6%. Cependant, alors que l'action Chipotle est en hausse de 50% d'une année sur l'autre, cette baisse semble être une excellente opportunité d'achat.

Graphique boursier Chipotle Mexican Grill sur un an. Source : YCharts.

Tout d'abord, Chipotle a généré une croissance incroyable des ventes de restaurants comparables de 13,4% au dernier trimestre, malgré le mauvais temps. Deuxièmement, l'entreprise continue d'augmenter le nombre de ses restaurants de plus de 10 % par an, ce qui pousse la croissance des revenus encore plus haut. Troisièmement, Chipotle a le pouvoir de fixation des prix pour regagner les marges qu'il a perdues en raison de l'inflation des coûts au dernier trimestre – et il prévoit de mettre en œuvre une augmentation de prix très prochainement.

L'efficacité atteint un sommet
Une bonne partie du gain des ventes de restaurants comparables de Chipotle peut être attribuée aux améliorations du débit - le nombre de clients qui peuvent être servis par heure. (Une comparaison facile avec le premier trimestre 2013 a également aidé.) Cela a permis aux restaurants Chipotle de servir environ sept clients supplémentaires pendant les heures de pointe du déjeuner et du dîner.

Les solides performances de débit de Chipotle sont de bon augure pour les deux prochains trimestres, qui ont tendance à être plus occupés en raison des conditions météorologiques favorables. La plupart des restaurants Chipotle ont de longues files d'attente plusieurs heures par jour pendant la haute saison, donc un débit plus rapide signifie que chaque restaurant peut finalement servir plus de clients.

Un débit plus rapide aide Chipotle à servir plus de clients aux heures de pointe.

Les gains de ventes de restaurants comparables sont évidemment bons pour les revenus, mais ils contribuent également à la marge bénéficiaire de Chipotle en faisant une meilleure utilisation de la main-d'œuvre, de l'occupation et des dépenses en capital. Au dernier trimestre, les coûts de main-d'œuvre sont passés de 23,6 % à 23 % des coûts d'occupation des revenus de Chipotle, de 6,6 % à 6,1 % des revenus, et les charges d'amortissement sont passées de 3,2 % à 2,8 % des revenus.

soucis de marge
Malgré le bon effet de levier des ventes sur les coûts de main-d'œuvre, d'occupation et d'amortissement, la marge d'exploitation de Chipotle a chuté de 150 points de base au dernier trimestre. Les coûts de la nourriture étaient le principal coupable. Les augmentations rapides des coûts du bœuf et des produits laitiers ont fait passer les coûts des aliments, des boissons et des emballages de 33 % des ventes à 34,5 % des ventes.

De plus, les frais généraux et administratifs de l'entreprise ont grimpé de plus de 50 % d'une année sur l'autre, passant de 6,1 % des ventes à 7,4 % des ventes. Cela est principalement dû à une charge de rémunération en actions plus élevée.

La semaine dernière, de nombreux investisseurs semblaient effrayés par les problèmes de marge de Chipotle. Cela était dû en partie à la hausse des prix des aliments au dernier trimestre, mais les prévisions de la direction selon lesquelles les prix des aliments augmenteraient encore davantage au deuxième trimestre ont aggravé ces inquiétudes. Les investisseurs semblent craindre que Chipotle ne puisse pas augmenter les prix assez rapidement pour suivre l'inflation des prix des aliments.

Aucune raison d'avoir peur
Ces soucis me semblent exagérés. Lors de l'appel aux résultats, Chipotle a annoncé qu'il mettra en œuvre des augmentations de prix du menu à un chiffre à partir de la fin du trimestre.

À lui seul, cela ne ramènera pas les coûts alimentaires en dessous de 33 %, un niveau observé aussi récemment qu'en 2012. Cependant, les augmentations de prix rapides observées pour des articles comme le bœuf (hausse de 25 % en quelques mois seulement) devraient finir par s'inverser.

Chipotle prévoit d'augmenter ses prix à partir de la fin du trimestre.

De plus, l'augmentation des prix des menus devrait améliorer la capacité de Chipotle à tirer parti des coûts non alimentaires, qui représentent environ 50 % du chiffre d'affaires. De toute évidence, il faut la même quantité de travail et les frais généraux de stockage pour servir le même burrito après que son prix ait augmenté de 5%.

Enfin, la hausse des coûts G&A ralentira considérablement plus tard cette année, en grande partie parce que les charges de rémunération en actions sont pondérées de manière disproportionnée vers la première moitié de 2014. Pour l'ensemble de l'année, les coûts G&A n'augmenteront que de 50 à 60 points de base par rapport à 2013. cette augmentation est due à la conférence biennale All-Manager, qui se tient les années paires et deviendra donc un vent arrière en 2015.

En résumé, alors que Chipotle connaîtra probablement un deuxième trimestre difficile en termes de marge, il pourrait connaître une solide expansion de sa marge au second semestre 2014 et 2015. Il bénéficiera de prix plus élevés, d'une baisse des charges de rémunération des actions et potentiellement également d'une réduction des coûts des matières premières. Cela stimulera la croissance de la marge déjà forte de Chipotle.

Conclusion stupide
Pendant une grande partie de l'année écoulée, je me suis méfié des actions Chipotle, qui semblaient trop chères alors qu'elles dépassaient 400 $, 500 $ et finalement 600 $. Cependant, la capacité de l'entreprise à continuer d'afficher une forte croissance des ventes de restaurants comparables tout en ajoutant près de 200 restaurants par an – et la récente correction du cours des actions – m'ont fait changer d'avis.

Les actions Chipotle sont toujours chères à plus de 30 fois les bénéfices à terme. Cela semble être un prix à payer, cependant. Chipotle a d'énormes perspectives de croissance à long terme et un pouvoir de fixation des prix suffisant pour maintenir ou même améliorer sa marge bénéficiaire déjà excellente au fil du temps. Il s'agit d'une recette pour d'excellents retours sur investissement à long terme.


Chipotle Mexican Grill, Inc. semble savoureux après un recul

Les investisseurs n'étaient pas très satisfaits Grillades mexicaines chipotle's (NYSE:CMG) rapport sur les résultats récents. Alors que le bénéfice par action a augmenté de 7,8% à 2,64 $, il est inférieur à l'estimation moyenne des analystes de 2,86 $. En conséquence, les actions ont chuté d'environ 6%. Cependant, alors que l'action Chipotle est en hausse de 50% d'une année sur l'autre, cette baisse semble être une excellente opportunité d'achat.

Graphique boursier Chipotle Mexican Grill sur 1 an. Source : YCharts.

Tout d'abord, Chipotle a généré une croissance incroyable des ventes de restaurants comparables de 13,4% au dernier trimestre, malgré le mauvais temps. Deuxièmement, l'entreprise continue d'augmenter le nombre de ses restaurants de plus de 10 % par an, ce qui pousse la croissance des revenus encore plus haut. Troisièmement, Chipotle a le pouvoir de fixation des prix pour regagner les marges qu'il a perdues en raison de l'inflation des coûts au dernier trimestre – et il prévoit de mettre en œuvre une augmentation de prix très prochainement.

L'efficacité atteint un sommet
Une bonne partie du gain des ventes de restaurants comparables de Chipotle peut être attribuée aux améliorations du débit - le nombre de clients qui peuvent être servis par heure. (Une comparaison facile avec le premier trimestre 2013 a également aidé.) Cela a permis aux restaurants Chipotle de servir environ sept clients supplémentaires pendant les heures de pointe du déjeuner et du dîner.

La solide performance de débit de Chipotle est de bon augure pour les deux prochains trimestres, qui ont tendance à être plus occupés en raison des conditions météorologiques favorables. La plupart des restaurants Chipotle ont de longues files d'attente plusieurs heures par jour pendant la haute saison, donc un débit plus rapide signifie que chaque restaurant peut finalement servir plus de clients.

Un débit plus rapide aide Chipotle à servir plus de clients aux heures de pointe.

Les gains de ventes de restaurants comparables sont évidemment bons pour les revenus, mais ils contribuent également à la marge bénéficiaire de Chipotle en faisant une meilleure utilisation de la main-d'œuvre, de l'occupation et des dépenses en capital. Au dernier trimestre, les coûts de main-d'œuvre sont passés de 23,6 % à 23 % des coûts d'occupation des revenus de Chipotle, de 6,6 % à 6,1 % des revenus, et les charges d'amortissement sont passées de 3,2 % à 2,8 % des revenus.

soucis de marge
Malgré le bon effet de levier des ventes sur les coûts de main-d'œuvre, d'occupation et d'amortissement, la marge d'exploitation de Chipotle a chuté de 150 points de base au dernier trimestre. Les coûts de la nourriture étaient le principal coupable. Les augmentations rapides des coûts du bœuf et des produits laitiers ont fait passer les coûts des aliments, des boissons et des emballages de 33 % des ventes à 34,5 % des ventes.

De plus, les frais généraux et administratifs de l'entreprise ont grimpé de plus de 50 % d'une année sur l'autre, passant de 6,1 % des ventes à 7,4 % des ventes. Cela est principalement dû à une charge de rémunération en actions plus élevée.

La semaine dernière, de nombreux investisseurs semblaient effrayés par les problèmes de marge de Chipotle. Cela était dû en partie à la hausse des prix des aliments au dernier trimestre, mais les prévisions de la direction selon lesquelles les prix des aliments augmenteraient encore davantage au deuxième trimestre ont aggravé ces inquiétudes. Les investisseurs semblent craindre que Chipotle ne puisse pas augmenter les prix assez rapidement pour suivre l'inflation des prix des aliments.

Aucune raison d'avoir peur
Ces inquiétudes me semblent exagérées. Lors de l'appel aux résultats, Chipotle a annoncé qu'il mettra en œuvre des augmentations de prix du menu à un chiffre à partir de la fin du trimestre.

À lui seul, cela ne ramènera pas les coûts alimentaires en dessous de 33 %, un niveau observé aussi récemment qu'en 2012. Cependant, les augmentations de prix rapides observées pour des articles comme le bœuf (hausse de 25 % en quelques mois seulement) devraient finir par s'inverser.

Chipotle prévoit d'augmenter ses prix à partir de la fin du trimestre.

De plus, l'augmentation des prix des menus devrait améliorer la capacité de Chipotle à tirer parti des coûts non alimentaires, qui représentent environ 50 % du chiffre d'affaires. De toute évidence, il faut la même quantité de travail et les frais généraux de stockage pour servir le même burrito après que son prix ait augmenté de 5%.

Enfin, la hausse des coûts G&A ralentira considérablement plus tard cette année, en grande partie parce que les charges de rémunération en actions sont pondérées de manière disproportionnée vers la première moitié de 2014. Pour l'ensemble de l'année, les coûts G&A n'augmenteront que de 50 à 60 points de base par rapport à 2013. cette augmentation est due à la conférence biennale All-Manager, qui se tient les années paires et deviendra donc un vent arrière en 2015.

En résumé, alors que Chipotle connaîtra probablement un deuxième trimestre difficile en termes de marge, il pourrait connaître une solide expansion de sa marge au second semestre 2014 et 2015. Il bénéficiera de prix plus élevés, d'une baisse des dépenses de rémunération des actions et potentiellement également d'une réduction des coûts des matières premières. Cela stimulera la croissance de la marge déjà forte de Chipotle.

Conclusion stupide
Pendant une grande partie de l'année écoulée, je me suis méfié des actions Chipotle, qui semblaient trop chères alors qu'elles dépassaient 400 $, 500 $ et finalement 600 $. Cependant, la capacité de l'entreprise à continuer d'afficher une forte croissance des ventes de restaurants comparables tout en ajoutant près de 200 restaurants par an – et la récente correction du cours des actions – m'ont fait changer d'avis.

L'action Chipotle est toujours chère à plus de 30 fois les bénéfices à terme. Cela semble être un prix à payer, cependant. Chipotle a d'énormes perspectives de croissance à long terme et un pouvoir de fixation des prix suffisant pour maintenir ou même améliorer sa marge bénéficiaire déjà excellente au fil du temps. Il s'agit d'une recette pour d'excellents retours sur investissement à long terme.


Chipotle Mexican Grill, Inc. semble savoureux après un recul

Les investisseurs n'étaient pas très satisfaits Grillades mexicaines chipotle's (NYSE:CMG) rapport sur les résultats récents. Alors que le bénéfice par action a augmenté de 7,8% à 2,64 $, il est inférieur à l'estimation moyenne des analystes de 2,86 $. En conséquence, les actions ont chuté d'environ 6%. Cependant, alors que l'action Chipotle est en hausse de 50% d'une année sur l'autre, cette baisse semble être une excellente opportunité d'achat.

Graphique boursier Chipotle Mexican Grill sur un an. Source : YCharts.

Tout d'abord, Chipotle a généré une croissance incroyable des ventes de restaurants comparables de 13,4% au dernier trimestre, malgré le mauvais temps. Deuxièmement, l'entreprise continue d'augmenter le nombre de ses restaurants de plus de 10 % par an, ce qui pousse la croissance des revenus encore plus haut. Troisièmement, Chipotle a le pouvoir de fixation des prix pour regagner les marges perdues en raison de l'inflation des coûts au dernier trimestre – et il prévoit de mettre en œuvre une augmentation de prix très prochainement.

L'efficacité atteint un sommet
Une bonne partie du gain des ventes de restaurants comparables de Chipotle peut être attribuée aux améliorations du débit - le nombre de clients qui peuvent être servis par heure. (Une comparaison facile avec le premier trimestre 2013 a également aidé.) Cela a permis aux restaurants Chipotle de servir environ sept clients supplémentaires pendant les heures de pointe du déjeuner et du dîner.

Les solides performances de débit de Chipotle sont de bon augure pour les deux prochains trimestres, qui ont tendance à être plus occupés en raison des conditions météorologiques favorables. La plupart des restaurants Chipotle ont de longues files d'attente plusieurs heures par jour pendant la haute saison, donc un débit plus rapide signifie que chaque restaurant peut finalement servir plus de clients.

Faster throughput helps Chipotle serve more customers at peak hours.

Comparable-restaurant sales gains are obviously good for revenue, but they also help Chipotle's profit margin by making better use of labor, occupancy, and capital expenses. Last quarter, labor costs fell from 23.6% to 23% of Chipotle's revenue occupancy costs fell from 6.6% to 6.1% of revenue, and depreciation and amortization expense fell from 3.2% to 2.8% of revenue.

Margin worries
Despite the good sales leverage on labor, occupancy, and depreciation/amortization costs, Chipotle's operating margin fell by 150 basis points last quarter. Food costs were the main culprit. Rapid cost increases for beef and dairy caused food, beverage, and packaging costs to move from 33% of sales to 34.5% of sales.

Furthermore, corporate general and administrative expenses soared more than 50% year over year, increasing from 6.1% of sales to 7.4% of sales. This was primarily caused by higher stock compensation expense.

Last week, many investors appeared to be spooked by Chipotle's margin issues. This was due in part to the rise in food costs last quarter, but management's forecast that food costs would rise even further in Q2 compounded these concerns. Investors seem to be worried that Chipotle can't raise prices fast enough to keep up with food cost inflation.

No reason to fear
These worries seem overblown to me. On the earnings call, Chipotle announced that it will implement mid-single-digit menu price increases starting later this quarter.

This alone will not move food costs back under 33%, a level seen as recently as 2012. However, the rapid price increases seen for items like beef (up 25% in just a few months) are likely to reverse eventually.

Chipotle plans to raise its prices starting later this quarter.

Moreover, the increase in menu prices should improve Chipotle's ability to leverage non-food costs, which represent about 50% of revenue. Obviously, it takes the same amount of labor and store overhead to serve the same burrito after its price goes up by 5%.

Lastly, the rise in G&A costs will slow dramatically later this year, largely because stock compensation expense is disproportionately weighted toward the first half of 2014. For the full year, G&A costs will increase by just 50 to 60 basis points over 2013. Part of this increase is due to the biennial All-Manager conference, which is held in even-numbered years and will therefore become a tailwind in 2015.

In sum, while Chipotle will probably have a tough Q2 margin-wise, it could see solid margin expansion in the second half of 2014 and 2015. It will benefit from higher prices, lower stock compensation expense, and potentially also from easing commodity costs. This will boost Chipotle's already-strong margin growth.

Foolish conclusion
For much of the past year, I have been wary of Chipotle stock, which seemed overpriced as it rose past $400, $500, and eventually $600. However, the company's ability to keep posting strong comparable-restaurant sales growth while adding nearly 200 restaurants a year -- and the recent stock price correction -- have changed my mind.

Chipotle stock is still pricey at more than 30 times forward earnings. This seems like a price worth paying, though. Chipotle has tremendous long-term growth prospects and enough pricing power to maintain or even improve its already-stellar profit margin over time. This is a recipe for great long-term investing returns.


Chipotle Mexican Grill, Inc. Looks Tasty After a Pullback

Investors weren't too pleased with Grillades mexicaines chipotle's (NYSE:CMG) recent earnings report. While earnings per share grew 7.8% to $2.64, that fell short of the average analyst estimate of $2.86. As a result, shares fell about 6%. However, while Chipotle stock is up 50% year over year, this drop seems like a great buying opportunity.

Chipotle Mexican Grill 1-Year Stock Chart. Source: YCharts.

First of all, Chipotle generated unbelievable comparable-restaurant sales growth of 13.4% last quarter, in spite of bad weather. Second, the company is still growing its restaurant count by more than 10% annually, pushing revenue growth even higher. Third, Chipotle has the pricing power to win back the margins it lost due to cost inflation last quarter -- and it plans to implement a price increase very soon.

Efficiency hits a peak
A good portion of Chipotle's comparable-restaurant sales gain can be attributed to improvements in throughput -- the number of customers who can be served per hour. (An easy comparison to Q1 2013 also helped.) This allowed Chipotle restaurants to serve about seven extra customers during the peak lunch and dinner hours.

Chipotle's strong throughput performance bodes well for the next two quarters, which tend to be busier due to the favorable weather. Most Chipotle restaurants have long lines for several hours a day during the peak season, so faster throughput means that each restaurant can ultimately serve more customers.

Faster throughput helps Chipotle serve more customers at peak hours.

Comparable-restaurant sales gains are obviously good for revenue, but they also help Chipotle's profit margin by making better use of labor, occupancy, and capital expenses. Last quarter, labor costs fell from 23.6% to 23% of Chipotle's revenue occupancy costs fell from 6.6% to 6.1% of revenue, and depreciation and amortization expense fell from 3.2% to 2.8% of revenue.

Margin worries
Despite the good sales leverage on labor, occupancy, and depreciation/amortization costs, Chipotle's operating margin fell by 150 basis points last quarter. Food costs were the main culprit. Rapid cost increases for beef and dairy caused food, beverage, and packaging costs to move from 33% of sales to 34.5% of sales.

Furthermore, corporate general and administrative expenses soared more than 50% year over year, increasing from 6.1% of sales to 7.4% of sales. This was primarily caused by higher stock compensation expense.

Last week, many investors appeared to be spooked by Chipotle's margin issues. This was due in part to the rise in food costs last quarter, but management's forecast that food costs would rise even further in Q2 compounded these concerns. Investors seem to be worried that Chipotle can't raise prices fast enough to keep up with food cost inflation.

No reason to fear
These worries seem overblown to me. On the earnings call, Chipotle announced that it will implement mid-single-digit menu price increases starting later this quarter.

This alone will not move food costs back under 33%, a level seen as recently as 2012. However, the rapid price increases seen for items like beef (up 25% in just a few months) are likely to reverse eventually.

Chipotle plans to raise its prices starting later this quarter.

Moreover, the increase in menu prices should improve Chipotle's ability to leverage non-food costs, which represent about 50% of revenue. Obviously, it takes the same amount of labor and store overhead to serve the same burrito after its price goes up by 5%.

Lastly, the rise in G&A costs will slow dramatically later this year, largely because stock compensation expense is disproportionately weighted toward the first half of 2014. For the full year, G&A costs will increase by just 50 to 60 basis points over 2013. Part of this increase is due to the biennial All-Manager conference, which is held in even-numbered years and will therefore become a tailwind in 2015.

In sum, while Chipotle will probably have a tough Q2 margin-wise, it could see solid margin expansion in the second half of 2014 and 2015. It will benefit from higher prices, lower stock compensation expense, and potentially also from easing commodity costs. This will boost Chipotle's already-strong margin growth.

Foolish conclusion
For much of the past year, I have been wary of Chipotle stock, which seemed overpriced as it rose past $400, $500, and eventually $600. However, the company's ability to keep posting strong comparable-restaurant sales growth while adding nearly 200 restaurants a year -- and the recent stock price correction -- have changed my mind.

Chipotle stock is still pricey at more than 30 times forward earnings. This seems like a price worth paying, though. Chipotle has tremendous long-term growth prospects and enough pricing power to maintain or even improve its already-stellar profit margin over time. This is a recipe for great long-term investing returns.


Chipotle Mexican Grill, Inc. Looks Tasty After a Pullback

Investors weren't too pleased with Grillades mexicaines chipotle's (NYSE:CMG) recent earnings report. While earnings per share grew 7.8% to $2.64, that fell short of the average analyst estimate of $2.86. As a result, shares fell about 6%. However, while Chipotle stock is up 50% year over year, this drop seems like a great buying opportunity.

Chipotle Mexican Grill 1-Year Stock Chart. Source: YCharts.

First of all, Chipotle generated unbelievable comparable-restaurant sales growth of 13.4% last quarter, in spite of bad weather. Second, the company is still growing its restaurant count by more than 10% annually, pushing revenue growth even higher. Third, Chipotle has the pricing power to win back the margins it lost due to cost inflation last quarter -- and it plans to implement a price increase very soon.

Efficiency hits a peak
A good portion of Chipotle's comparable-restaurant sales gain can be attributed to improvements in throughput -- the number of customers who can be served per hour. (An easy comparison to Q1 2013 also helped.) This allowed Chipotle restaurants to serve about seven extra customers during the peak lunch and dinner hours.

Chipotle's strong throughput performance bodes well for the next two quarters, which tend to be busier due to the favorable weather. Most Chipotle restaurants have long lines for several hours a day during the peak season, so faster throughput means that each restaurant can ultimately serve more customers.

Faster throughput helps Chipotle serve more customers at peak hours.

Comparable-restaurant sales gains are obviously good for revenue, but they also help Chipotle's profit margin by making better use of labor, occupancy, and capital expenses. Last quarter, labor costs fell from 23.6% to 23% of Chipotle's revenue occupancy costs fell from 6.6% to 6.1% of revenue, and depreciation and amortization expense fell from 3.2% to 2.8% of revenue.

Margin worries
Despite the good sales leverage on labor, occupancy, and depreciation/amortization costs, Chipotle's operating margin fell by 150 basis points last quarter. Food costs were the main culprit. Rapid cost increases for beef and dairy caused food, beverage, and packaging costs to move from 33% of sales to 34.5% of sales.

Furthermore, corporate general and administrative expenses soared more than 50% year over year, increasing from 6.1% of sales to 7.4% of sales. This was primarily caused by higher stock compensation expense.

Last week, many investors appeared to be spooked by Chipotle's margin issues. This was due in part to the rise in food costs last quarter, but management's forecast that food costs would rise even further in Q2 compounded these concerns. Investors seem to be worried that Chipotle can't raise prices fast enough to keep up with food cost inflation.

No reason to fear
These worries seem overblown to me. On the earnings call, Chipotle announced that it will implement mid-single-digit menu price increases starting later this quarter.

This alone will not move food costs back under 33%, a level seen as recently as 2012. However, the rapid price increases seen for items like beef (up 25% in just a few months) are likely to reverse eventually.

Chipotle plans to raise its prices starting later this quarter.

Moreover, the increase in menu prices should improve Chipotle's ability to leverage non-food costs, which represent about 50% of revenue. Obviously, it takes the same amount of labor and store overhead to serve the same burrito after its price goes up by 5%.

Lastly, the rise in G&A costs will slow dramatically later this year, largely because stock compensation expense is disproportionately weighted toward the first half of 2014. For the full year, G&A costs will increase by just 50 to 60 basis points over 2013. Part of this increase is due to the biennial All-Manager conference, which is held in even-numbered years and will therefore become a tailwind in 2015.

In sum, while Chipotle will probably have a tough Q2 margin-wise, it could see solid margin expansion in the second half of 2014 and 2015. It will benefit from higher prices, lower stock compensation expense, and potentially also from easing commodity costs. This will boost Chipotle's already-strong margin growth.

Foolish conclusion
For much of the past year, I have been wary of Chipotle stock, which seemed overpriced as it rose past $400, $500, and eventually $600. However, the company's ability to keep posting strong comparable-restaurant sales growth while adding nearly 200 restaurants a year -- and the recent stock price correction -- have changed my mind.

Chipotle stock is still pricey at more than 30 times forward earnings. This seems like a price worth paying, though. Chipotle has tremendous long-term growth prospects and enough pricing power to maintain or even improve its already-stellar profit margin over time. This is a recipe for great long-term investing returns.


Chipotle Mexican Grill, Inc. Looks Tasty After a Pullback

Investors weren't too pleased with Grillades mexicaines chipotle's (NYSE:CMG) recent earnings report. While earnings per share grew 7.8% to $2.64, that fell short of the average analyst estimate of $2.86. As a result, shares fell about 6%. However, while Chipotle stock is up 50% year over year, this drop seems like a great buying opportunity.

Chipotle Mexican Grill 1-Year Stock Chart. Source: YCharts.

First of all, Chipotle generated unbelievable comparable-restaurant sales growth of 13.4% last quarter, in spite of bad weather. Second, the company is still growing its restaurant count by more than 10% annually, pushing revenue growth even higher. Third, Chipotle has the pricing power to win back the margins it lost due to cost inflation last quarter -- and it plans to implement a price increase very soon.

Efficiency hits a peak
A good portion of Chipotle's comparable-restaurant sales gain can be attributed to improvements in throughput -- the number of customers who can be served per hour. (An easy comparison to Q1 2013 also helped.) This allowed Chipotle restaurants to serve about seven extra customers during the peak lunch and dinner hours.

Chipotle's strong throughput performance bodes well for the next two quarters, which tend to be busier due to the favorable weather. Most Chipotle restaurants have long lines for several hours a day during the peak season, so faster throughput means that each restaurant can ultimately serve more customers.

Faster throughput helps Chipotle serve more customers at peak hours.

Comparable-restaurant sales gains are obviously good for revenue, but they also help Chipotle's profit margin by making better use of labor, occupancy, and capital expenses. Last quarter, labor costs fell from 23.6% to 23% of Chipotle's revenue occupancy costs fell from 6.6% to 6.1% of revenue, and depreciation and amortization expense fell from 3.2% to 2.8% of revenue.

Margin worries
Despite the good sales leverage on labor, occupancy, and depreciation/amortization costs, Chipotle's operating margin fell by 150 basis points last quarter. Food costs were the main culprit. Rapid cost increases for beef and dairy caused food, beverage, and packaging costs to move from 33% of sales to 34.5% of sales.

Furthermore, corporate general and administrative expenses soared more than 50% year over year, increasing from 6.1% of sales to 7.4% of sales. This was primarily caused by higher stock compensation expense.

Last week, many investors appeared to be spooked by Chipotle's margin issues. This was due in part to the rise in food costs last quarter, but management's forecast that food costs would rise even further in Q2 compounded these concerns. Investors seem to be worried that Chipotle can't raise prices fast enough to keep up with food cost inflation.

No reason to fear
These worries seem overblown to me. On the earnings call, Chipotle announced that it will implement mid-single-digit menu price increases starting later this quarter.

This alone will not move food costs back under 33%, a level seen as recently as 2012. However, the rapid price increases seen for items like beef (up 25% in just a few months) are likely to reverse eventually.

Chipotle plans to raise its prices starting later this quarter.

Moreover, the increase in menu prices should improve Chipotle's ability to leverage non-food costs, which represent about 50% of revenue. Obviously, it takes the same amount of labor and store overhead to serve the same burrito after its price goes up by 5%.

Lastly, the rise in G&A costs will slow dramatically later this year, largely because stock compensation expense is disproportionately weighted toward the first half of 2014. For the full year, G&A costs will increase by just 50 to 60 basis points over 2013. Part of this increase is due to the biennial All-Manager conference, which is held in even-numbered years and will therefore become a tailwind in 2015.

In sum, while Chipotle will probably have a tough Q2 margin-wise, it could see solid margin expansion in the second half of 2014 and 2015. It will benefit from higher prices, lower stock compensation expense, and potentially also from easing commodity costs. This will boost Chipotle's already-strong margin growth.

Foolish conclusion
For much of the past year, I have been wary of Chipotle stock, which seemed overpriced as it rose past $400, $500, and eventually $600. However, the company's ability to keep posting strong comparable-restaurant sales growth while adding nearly 200 restaurants a year -- and the recent stock price correction -- have changed my mind.

Chipotle stock is still pricey at more than 30 times forward earnings. This seems like a price worth paying, though. Chipotle has tremendous long-term growth prospects and enough pricing power to maintain or even improve its already-stellar profit margin over time. This is a recipe for great long-term investing returns.


Chipotle Mexican Grill, Inc. Looks Tasty After a Pullback

Investors weren't too pleased with Grillades mexicaines chipotle's (NYSE:CMG) recent earnings report. While earnings per share grew 7.8% to $2.64, that fell short of the average analyst estimate of $2.86. As a result, shares fell about 6%. However, while Chipotle stock is up 50% year over year, this drop seems like a great buying opportunity.

Chipotle Mexican Grill 1-Year Stock Chart. Source: YCharts.

First of all, Chipotle generated unbelievable comparable-restaurant sales growth of 13.4% last quarter, in spite of bad weather. Second, the company is still growing its restaurant count by more than 10% annually, pushing revenue growth even higher. Third, Chipotle has the pricing power to win back the margins it lost due to cost inflation last quarter -- and it plans to implement a price increase very soon.

Efficiency hits a peak
A good portion of Chipotle's comparable-restaurant sales gain can be attributed to improvements in throughput -- the number of customers who can be served per hour. (An easy comparison to Q1 2013 also helped.) This allowed Chipotle restaurants to serve about seven extra customers during the peak lunch and dinner hours.

Chipotle's strong throughput performance bodes well for the next two quarters, which tend to be busier due to the favorable weather. Most Chipotle restaurants have long lines for several hours a day during the peak season, so faster throughput means that each restaurant can ultimately serve more customers.

Faster throughput helps Chipotle serve more customers at peak hours.

Comparable-restaurant sales gains are obviously good for revenue, but they also help Chipotle's profit margin by making better use of labor, occupancy, and capital expenses. Last quarter, labor costs fell from 23.6% to 23% of Chipotle's revenue occupancy costs fell from 6.6% to 6.1% of revenue, and depreciation and amortization expense fell from 3.2% to 2.8% of revenue.

Margin worries
Despite the good sales leverage on labor, occupancy, and depreciation/amortization costs, Chipotle's operating margin fell by 150 basis points last quarter. Food costs were the main culprit. Rapid cost increases for beef and dairy caused food, beverage, and packaging costs to move from 33% of sales to 34.5% of sales.

Furthermore, corporate general and administrative expenses soared more than 50% year over year, increasing from 6.1% of sales to 7.4% of sales. This was primarily caused by higher stock compensation expense.

Last week, many investors appeared to be spooked by Chipotle's margin issues. This was due in part to the rise in food costs last quarter, but management's forecast that food costs would rise even further in Q2 compounded these concerns. Investors seem to be worried that Chipotle can't raise prices fast enough to keep up with food cost inflation.

No reason to fear
These worries seem overblown to me. On the earnings call, Chipotle announced that it will implement mid-single-digit menu price increases starting later this quarter.

This alone will not move food costs back under 33%, a level seen as recently as 2012. However, the rapid price increases seen for items like beef (up 25% in just a few months) are likely to reverse eventually.

Chipotle plans to raise its prices starting later this quarter.

Moreover, the increase in menu prices should improve Chipotle's ability to leverage non-food costs, which represent about 50% of revenue. Obviously, it takes the same amount of labor and store overhead to serve the same burrito after its price goes up by 5%.

Lastly, the rise in G&A costs will slow dramatically later this year, largely because stock compensation expense is disproportionately weighted toward the first half of 2014. For the full year, G&A costs will increase by just 50 to 60 basis points over 2013. Part of this increase is due to the biennial All-Manager conference, which is held in even-numbered years and will therefore become a tailwind in 2015.

In sum, while Chipotle will probably have a tough Q2 margin-wise, it could see solid margin expansion in the second half of 2014 and 2015. It will benefit from higher prices, lower stock compensation expense, and potentially also from easing commodity costs. This will boost Chipotle's already-strong margin growth.

Foolish conclusion
For much of the past year, I have been wary of Chipotle stock, which seemed overpriced as it rose past $400, $500, and eventually $600. However, the company's ability to keep posting strong comparable-restaurant sales growth while adding nearly 200 restaurants a year -- and the recent stock price correction -- have changed my mind.

Chipotle stock is still pricey at more than 30 times forward earnings. This seems like a price worth paying, though. Chipotle has tremendous long-term growth prospects and enough pricing power to maintain or even improve its already-stellar profit margin over time. This is a recipe for great long-term investing returns.


Voir la vidéo: Tendances, fluctuations et phases du cycle (Décembre 2021).