Recettes traditionnelles

Juger les publicités pour la nourriture et les boissons du Super Bowl

Juger les publicités pour la nourriture et les boissons du Super Bowl

Si vous regardiez le Puppy Bowl au lieu du Super Bowl hier soir, nous ne vous en voulons pas (chiots vs Superdome power #fail ? Pas de prise de tête). Mais comme nous savons qu'une partie du plaisir du Super Bowl est de voir les publicités insensées que les gens paient des millions pour diffuser, nous avons rassemblé les meilleurs et les pires spots liés à la nourriture et aux boissons de la nuit dernière. Amusant. et Psy ont tous eu du temps d'antenne, tandis que les célébrités ont fait de leur mieux pour vendre Subway, MiO et Budweiser. Maintenant, si vous avez raté la performance de Beyoncé, c'est une autre histoire.

Taco Bell : "Viva Young"

Meilleur plaisir non déprimant. Parodie: Prendre Le sketch de Yahoo "Nous ne sommes pas jeunes" retournez-le, et vous avez ce joyau. De plus, nous voulons être aussi cool à cet âge.

Doritos : "Papa fashionista"

Meilleur costume et maquillage: Nous supposons qu'ils ont fait une descente dans le placard de la mère pour cela, mais il y a beaucoup trop de robes de bal pour que ce soit un ménage ordinaire. Et ces tutus ! Nous. Mourir.

Doritos : « Chèvre à vendre »

L'animal le plus effrayant: Les chèvres sont peut-être adorables, mais nous ne voudrions jamais être de leur mauvais côté.

Métro : "Février... Difficile à dire..."

Pire image de marque: Arrêtez d'essayer de faire en sorte que "FebruANY" se produise. Ca ne va pas arriver.

M&M's : "Love Ballad"

Oréo : "Combat de chuchotements"

Argument le plus contre-productif: Les gars, divisez simplement le cookie. Une personne mange la crème, l'autre mange le biscuit. C'est un gagnant-gagnant. (Oreo gagne des points bonus pour le redressement rapide de "You Can Still Dunk in the Dark".)

Métro : "Félicitations Jared"

Annonce générale "Meh" du jour : Triste, un peu fade, pas du tout original.

Merveilleuses pistaches : "Get Crackin'" de Psy

Le plus exagéré: "Gangnam Style" peut-il être terminé maintenant ?

Les Clydesdales : "la fraternité"

La publicité la plus chaleureuse, gluante, molle et sentimentale : Même les gars dans la pièce étaient prêts à ignorer à quel point l'annonce était irréaliste (vraiment, un cheval errant courant dans les rues de Chicago ?!) Des chevaux aussi.

MiO Fit : "Hymne"

Plus 30 Rocher Publicité induisant le deuil : Maintenant que 30 Rocher n'est plus en ondes, nous avons besoin d'autant de Tracy Jordan que possible sur nos ondes. Et Jordan parlant d'ailes de poulet peut nous replonger dans notre 30 Rocher marathonien.

Bud Light : "Voyage"

Camée le plus aléatoire : Vraiment? Stevie Wonder, Zoe Saldana et Bud Light ? Nous pouvons soutenir "Superstition" dans n'importe quelle publicité, mais nous ne pouvons pas nous mettre derrière la tête rieuse de Wonder au-dessus du Superdome.

Publicité honorifique liée à l'alimentation : Dodge Ram Trucks : « Dieu a fait un agriculteur"

Meilleure publicité sérieuse : Cette publicité "Dieu a fait un fermier" a littéralement fait taire tout le monde dans la pièce. Beyoncé n'a même pas pu faire ça (les commentaires "Merde fille !" étaient nécessaires). Des photos de tueurs, une narration sérieuse, tout cela n'a été diminué que par le fait que cela a été extrait d'une vidéo YouTube de Farms.com en 2011.

La rédactrice en chef des boissons, Marcy Franklin, a également contribué à cet article.


Les annonceurs s'entraînent pour le Super Bowl

Hyundai a modifié l'annonce ci-dessus après que les groupes de discussion n'aimaient pas l'homme plus âgé. En médaillon, Sands Research a étudié les réactions cérébrales aux publicités pour cinq clients.

Les projecteurs brillent particulièrement sur les publicités pendant le Super Bowl, et pas toujours dans le bon sens, comme Groupon Inc. l'a découvert il y a un an.

Avec des médias sociaux tels que Twitter et Facebook qui facilitent encore plus la propagation des plaintes concernant les publicités et la flambée des prix des publicités, de nombreux spécialistes du marketing testent de plus en plus leurs publicités du Super Bowl sur le public avant le grand match. Les spécialistes du marketing disent qu'ils veulent se prémunir contre les réactions inattendues et s'assurer que leurs messages passent.

De nos jours, "vous prenez un risque énorme car vous pouvez causer d'énormes dommages à votre marque", a déclaré Phil Pacsi, vice-président du marketing client chez Bridgestone Americas Tire Operations.

Bridgestone Corp. , un annonceur de grand jeu de retour, a pour la première fois soumis ses publicités mettant en vedette des stars du sport telles que Deion Sanders à plusieurs séries de tests de groupe de discussion.


Recettes de nourriture pour le jour du match du Super Bowl

HOUSTON (KTRK) - Ne vous laissez pas prendre dans la foule le dimanche du Super Bowl ! Utilisez les recettes pour concocter certains de vos plats de bar préférés à la maison, ou faites-vous livrer !

Découvrez "Ninfa's Famous Fajita Burger", un mélange d'un favori américain avec les fajitas classiques de l'Original Ninfa's sur Navigation. Ou vous pouvez essayer certaines des recettes de sauces savoureuses de PDQ. La chaîne de restaurants est connue pour ses filets de poulet, mais vous pouvez utiliser leurs sauces pour tremper n'importe quoi, y compris des frites ou des légumes.

UberEATS s'associe à Brewingz, le dimanche 7 février pour livrer des ailes gratuites à votre porte ! Vous pouvez commander un paquet gratuit de 12 ailes de poulet Sriracha Orange pour commencer votre fête.
Le dimanche uniquement, ouvrez l'application UberEATS entre 16h et 19h pour vous faire livrer GRATUITEMENT les meilleures ailes de Houston en quelques minutes.
Demandez des ailes à la demande à Montrose, The Heights, Downtown, Midtown, Rice, West U, Upper Kirby et la Galleria.

1. Ouvrez votre application Uber entre 16h et 19h ce dimanche.
2. Cliquez sur l'icône fourchette et assiette UberEATS dans la barre supérieure.
3. Sélectionnez 1 commande d'ailes Sriracha Orange et passez à la caisse.
4. UberEATS livrera un pack gratuit de 8 ailes en bordure de rue !

Le célèbre hamburger Fajita de Ninfa
Par Alex Padilla, chef exécutif à l'Original Ninfa's sur la navigation
Ingrédients:
Viande de fajita hachée (jupe extérieure)
Sel, poivre, ail
Sauce soja
Pain brioché à pâte lente
Mélange de fromages Tex-Mex - Jack et Oaxaca
piments poblano
oignon rouge
Avocat
mayo chipotle
Préparation : Hachez la viande de fajita et formez une galette, assaisonnez avec des épices sèches. Cuire à température sur un gril à dessus plat, en arrosant périodiquement de sauce soja. Ajouter le fromage et les lanières de piment poblano avant de retirer du gril. Retirer du gril et garnir d'oignon rouge tranché et de tranches d'avocat. Placer le burger sur le petit pain, étaler la mayonnaise chipotle sur le petit pain

Trempette BBQ au miel de PDQ

2 tasses de sauce barbecue
1 1/2 tasses généreuses de miel
1/2 cc de poivre
1 1/2 cuillère à café d'oignon, granulé
3 cuillères à soupe de fécule d'assaisonnement


Comment manger et boire à votre guise à Atlanta pour le week-end du Super Bowl

Nous avons demandé aux experts leurs meilleures recommandations, des restaurants de classe mondiale aux bars branchés en passant par les barbecues secrets.

Alors que Brady/Belichick visent à remporter leur sixième bague du Super Bowl ensemble, Atlanta accueille The Show pour la troisième fois. L'ATL a beaucoup changé depuis ce jeu "One Yard Short" en 2000 et c'était il y a quatre albums d'OutKast. Au lieu de Ye Olde Georgia Dome, celui-ci sera joué au nouveau stade Mercedes-Benz (de renommée Transformer-esque-retractable-toit). Mais certaines traditions locales sont bien ancrées, notamment trois tueurs B : les prix de la bière au jeu (5 $), le rappeur Big Boi sur scène et Bacchanalia (toujours en tête des listes Best-Of vingt-cinq ans plus tard).

Atlanta est régulièrement présentée comme l'épicentre du sud cool, mais elle appartient à toute conversation sur les meilleures villes américaines, point final. C'est un centre d'art et de design où la créativité se déverse dans les rues. C'est un bastion LGBTQ sous la ceinture biblique. Il possède la division poids lourds hip-hop et sert de Hollywood East pour la réalisation de films indépendants et à succès. Elle prospère en tant que capitale noire de l'Amérique avec un triumvirat copieux d'universités, d'accession à la propriété et de revenu médian élevé. Et nous n'avons même pas eu accès à la nourriture. Ouais, il y a un trafic écrasant et aucune plage en vue, mais c'est comme se plaindre de Chicago pour avoir froid. Faites avec. En outre, depuis l'aéroport le plus achalandé du monde, vous pouvez prendre un avion n'importe où, ou vous pouvez prendre une voiture jusqu'à Springer Mountain jusqu'à la ligne de départ du sentier des Appalaches en moins de deux heures.

Pour les initiés et POV sur le meilleur de ce que la ville a à offrir, nous avons interrogé vingt experts d'Atlanta avec de vraies bottes sur le terrain pour leurs recommandations sur les endroits où manger, où boire et où explorer.

Notre liste de contributeurs

Kevin Gillespie (Chef/Propriétaire, Gunshow), Gina Hopkins (Fondateur/PDG, Resurgens Hospitality Group), Nick Leahy (Chef/Propriétaire, AIX), Bart Sasso (Partenaire, Club Ticonderoga), Steven Satterfield (Propriétaire, Miller Union)

Boire

Tiffanie Barrière (L'entraîneur de l'alcool), Philippe Burrus (Juge en chef, Southeastern Sommelier Society), Eric Grue (Sommelier avancé, Empire Distributors, Inc.), Jacob Gragg (Président, Southeastern Sommelier Society), Kacey Jane Ivey (Sommelier Certifié, Vins & Spiritueux de Qualité)

Créations

Dan Bush (Cinéaste, Psychopia Pictures), Caroline Dieter (Propriétaire, Compagnie de costumes du Sud-Est), Mx. Alli Royce Soble (Artiste/Photographe)

Créateurs de goût

Dominique Amour (Fondateur, Atlanta Food & Wine Festival), Tara Murphy (Propriétaire, 360 Médias), Ray Murray, Rico Wade et Sleepy Brown (Bruit organisé), Angela Hansberger (écrivain de spiritueux/journaliste culturel, The Atlanta Journal-Constitution), Cathy Huyghe (Chroniqueur vin, Forbes.com)

Commencer en haut de cette liste lors du sondage, la foule a crié ces choix comme un chœur grec.

GA cultivé à la maison

"Le meilleur petit déjeuner du pays. Point final." &ndashEric Grue

"Soit allez avec le Comfy Chicken Biscuit, soit si vous vous sentez comme une bête, allez avec mon article de signature, le Kagefighter: deux crêpes, remplies de saucisses, de beurre et de sirop, garnies de poulet frit et recouvertes de sauce." &ndashKevin Gillespie

Minuscule Lou&rsquos

"De beaux espaces, des plats d'inspiration française mémorables, des cocktails solides et de petits détails qui racontent l'histoire du tristement célèbre passé de l'hôtel. Le maître d'hôtel William Bubier sert ici un enthousiasme sans faille. L'escalier menant à Tiny Lou'rsquos est un point de vue panoramique secret. Si vous n'êtes pas entré de bonne humeur dans le restaurant, vous en repartirez." &ndashAngèle Hansberger

"Bar sur le toit avec skyline ! Tout le monde y va." &ndashMx. Alli Royce Soble

Tous les restaurants le long de la Buford Highway

Juste au nord-est de la ville, parsemé d'un tronçon de huit kilomètres de magasins à un dollar, de revendeurs de pièces automobiles et de caisses de chèques, se trouve la plaque tournante d'Atlanta pour la cuisine mondiale.

"Coréenne, colombienne, mexicaine, éthiopienne et hellip, mes préférées sont Phở Bắc et Las Delicias de la Abuela Restaurante pour une arepa. Buford Highway Farmer&rsquos Market est juste à côté. Les allées sont classées par pays, c'est une expérience tellement cool. " &ndashKacey Jane Ivey

"Sushi Hayakawa, dans un centre commercial sans prétention, est sans conteste le meilleur restaurant de sushis de la ville. Faites une réservation hier, cependant, ça se remplit vite !" &ndashJacob Gragg

"Hae Woon Dae a un barbecue coréen de vingt-quatre heures." &ndashNick Leahy

Fox Bros. Bar-B-Q

"La poitrine de ces deux frères texans est sacrément bonne, et leurs ailes de poulet fumées sont ridicules." &ndashLeahy

Mange-moi, parle-moi

"C'est un pop-up mash-up judéo-chinois à l'intérieur du SOS Tiki Bar. Nourriture vraiment intéressante, et c'est leur dernier mois. Ils sont sur le point de devenir brique et mortier. Atlanta est de toutes les races, de tous les sexes. Nous célébrons la bonne nourriture faite par de bonnes personnes. Le reste n'a pas d'importance. &ndashLeahy

Maison Kimball

"La meilleure bande-son du moment est la symphonie d'écaillage d'huîtres, le tremblement des riffs de cocktails classiques, le bavardage des habitués du bar, le bruit de l'échelle de la bibliothèque qui défile pour atteindre un esprit lointain, et le train occasionnel ." &ndashHansberger

"Commandez le caviar. Présentation incroyable avec du citron mariné. Même si vous n'aimez pas le caviar, c'est ce qu'il vous faut. Aussi, asseyez-vous au bar." &ndashTara MUrphy

AIX & Tin Tin

Dans ce restaurant et bar à vin Provençal, lcherchez l'amuse bouche pissaladière, une tarte classique de la région garnie d'oignons caramélisés, d'olives noires saumâtres et d'anchois.

"J'ai grandi là-bas. J'y avais beaucoup d'amis et de famille. ATL avait beaucoup de brasseries et de bistrot parisiens, mais rien de Provençal. Nous parlons moins de crème épaisse, de beurre et de Bordeaux que de fruits de mer, d'ail, de citron et moins- AOC connues." &ndashLeahy

Exposition d'armes à feu

« Le regretté Josh Ozersky l'a décrit comme une usine abandonnée ou un laboratoire de méthamphétamine, ce que je prends comme un compliment ! &ndashGillespie

Union des meuniers

"Tout le monde sait que nous sommes toujours critiqués pour le dîner, mais un fait moins connu est que notre déjeuner est aussi génial. Et nous avons une liste de boissons qui tue." &ndashSatterfield

Restaurant Eugène

Cet endroit chic a été parmi les premiers de la région à employer des sommeliers à temps plein, et leurs accords sont aussi provocateurs que la nourriture. Si vous pensez que la langoustine fraîche ou la Bourgogne vieillie en cave peuvent changer votre journée, allez dîner.

"Mère Nature écrit le menu. Nous l'exécutons simplement." &ndashGina Hopkins

Bazati

"Le bar sur le toit art déco de Bazati, Estrella, apporte une ambiance latine, tandis que The Brasserie est un mélange parfait d'élégance moderne et d'énergie accueillante des quartiers d'Atlanta. Vue imprenable sur la ville et excellente observation des gens." &ndashDominique Amour

Restaurant et salon Lloyd&rsquos

&ldquoIl ressemble beaucoup au bar du sous-sol de votre grand-père, et un peu à la fourgonnette shaggin' que votre père conduisait dans les années 70 avec des fenêtres en forme de losange découpées.&rdquo &ndashHansberger

Taverne du Nord

Juste à côté d'AIX, cette plongée a du blues sérieux joué par des musiciens incroyables et une reprise bon marché. Tant que vous ne pouvez pas être dérangé par les cigarettes.

"Le trou dans le mur préféré, bien sûr. La musique est géniale, et bien qu'ils permettent toujours de fumer, c'est un lieu très divertissant." &ndashHopkins

Club Ticonderoga

"Pour les débutants, je recommande toujours de commencer par une tasse Ticonderoga, le seul cocktail qui ne quitte jamais notre menu. Pour la nourriture, l'aubergine Poh&rsquos est un plat incroyablement unique. Le chef David Bies&rsquo, la grand-mère indonésienne lui a transmis et est un must." &ndash Barth Sasso

KR SteakBar's Speakeasy, Le Bureau

Par une porte noire banalisée à gauche de l'entrée principale, cherchez les ampoules rouges.

"Ouvert un peu plus tard, ils servent du vin haut de gamme, une grande sélection de bourbon et jouent du hip-hop, ce qui est génial parce que c'est Atlanta. Vous pouvez entendre Kendrick Lamar et ATCQ, mais aussi Migos et Gucci." &ndashIvey

"Ce restaurant existe depuis près de deux décennies, mais il propose la meilleure sélection de vins grecs au monde, plus de 100 sélections. C'est mon endroit préféré pour commander des bouteilles que je n'ai jamais eues auparavant. Conseil de pro : le dimanche, ils offrent chaque bouteille sur la liste à 50 % de réduction. Et leur plat de poulpe grillé est légendaire. » &ndashGragg

Sainte gorgée

Arrêtez-vous dans ce studio de boissons près du stade dans Castleberry Hill, historiquement étrange.

&ldquoSur rendez-vous, des dégustations de quatre-vingt-dix minutes qui utilisent les spiritueux pour raconter des histoires. Les expériences changent tous les mois et ne sont ouvertes qu'à six personnes à la fois.&rdquo &ndashAmour

Le bar à bières Porter

"L'un des meilleurs bars à bière du pays. Le seul endroit à Atlanta à être honoré d'accueillir un événement Zwanze day de l'illustre Brasserie Cantillon en Belgique, c'est une étape incontournable pour les amateurs de bière. Astuce semi-secrète : l'un des les meilleures chambres privées que j'ai jamais vues, c'est une seule grande table dressée à l'intérieur de leur cave à bière semi-enterrée." &ndashGrue

Elmyr

"Pendant que vous êtes dans ce quartier de Little Five Points, jetez un œil à Porter. Le street art le plus étrange d'Atlanta se trouve autour d'Elmyr." &ndashRay Murray

Cimetière d'Oakland

Le cimetière d'Oakland est une capsule temporelle opulente de l'ère victorienne avec d'énormes chênes et de magnifiques monuments. C'est à quelques pas de la gare King Memorial MARTA, et en cours de route, vous pouvez visiter Nick & rsquos Food to Go (une petite sandwicherie grecque), Daddy D & rsquoz, le BBQ Joynt (un magnifique joyau fumé à l'hickory) et Ria & rsquos Oiseau bleu.

"Juste là aussi, il y a un labyrinthe public dans une maison privée à seulement un pâté de maisons de deux. Lorsque vous avez besoin de plus d'espace libre, Doll&rsquos Head Trail est plus étrange et toujours à l'intérieur du périmètre." &mdashDan Bush

Ligne de ceinture d'Atlanta

Avec ses peintures murales photogéniques et ses vues sur la ville, celle-ci est évidente.

&ldquoCommencez près du marché de Krog Street pour le poulet chaud frit du sud de Richard&rsquo (conseil de pro : c'est un excellent froid le lendemain), arrêtez-vous à Nina & Rafi, Ticonderoga Club, Ladybird, puis débordez dans le parc Piedmont.&rdquo &ndashSatterfield

&ldquoArrêtez-vous le long de la BeltLine : Ponce City Market, un autre grand projet de rénovation urbaine. Autrefois l'usine de fabrication Sears Roebuck, 12 millions de pieds carrés d'espace industriel, maintenant des boutiques sympas, des restaurants, des artisans locaux, etc.Catherine Huyghe

Musée de la musique trap et salle d'évasion

Pour le Super Bowl LIII, Atlanta dévoile son exposition inaugurale du Temple de la renommée du Trap Music Museum en l'honneur de Gucci Mane, Jeezy et T.I. avec des expositions originales consacrées à 2 Chainz et Rick Ross. Une expérience élargie de la salle « Escape the Trap » vous attend. Découvrez la bobine du monument vivant du hip hop du Sud ici.

La taverne de Manuel

"Tous ceux qui se sont déjà présentés aux élections font une annonce ici. Obtenez une sorte de bière brune, des poppers jalapeño et un Ruben. Ensuite, demandez si quelqu'un aime Trump." &ndashPhilippe Burrus

Soul Végétarien n°2

Juste au coin de la rue Manuel&rsquos, ce restaurant végétalien soul-food est géré par un chapitre d'Atlanta de la communauté afro-hébraïque israélite de Jérusalem. Kalebone barbecue, chou vert, pain de maïs. Fais-le. Et ne sautez pas la crème glacée non laitière à la vanille et aux pacanes.

Sotto Sotto

Ce restaurant italien de longue date dans le quartier d'Inman Park est tout simplement parfait.

&ldquoLa salle à manger est confortable, et même si elle peut être animée, elle n'est jamais bruyante, vous pouvez vous détendre et avoir une conversation. Le menu ne change pas beaucoup et ce n'est pas nécessaire. Des pâtes parfaitement al dente et une carte des vins avec des surprises amusantes, mon incontournable est le Spaghetti à la Bottarga et un blanc croquant, mais leur côte de veau est une tuerie.Sasso

Cerf à une oreille

"Quelque chose pour tout le monde, d'un plat d'œufs délicat à un hamburger substantiel." &ndashSatterfield

Beignets Révolution

"Grant Park, avec ses maisons historiques, ne déçoit jamais lors d'une course matinale. En prime, courez le dimanche et rendez-vous au GP Farmers Market pour un bar au babeurre de Revolution." &ndashCaroline Dieter

Le café des abeilles occupé

&ldquoLe meilleur endroit pour manger à Atlanta. Depuis des années. La soul food à son meilleur." &ndashRico Wade

"Cet endroit est un point de repère sur Ponce. Ils servent des assiettes de poulet noircies et des pâtes depuis toujours. Toujours bon, toujours bon marché et un secret d'initié stupide." &ndashBurrus

Olive Bistro Meze et Bar à Vin

Venez déguster de petites assiettes méditerranéennes (et un parking gratuit !) à Midtown.

&ldquoLe chef, Sari Masri, est venu d'Israël et a ouvert son premier magasin en 1997. Si vous avez besoin d'une dose d'ail, c'est l'endroit pour l'obtenir. Il y a une assiette de chou-fleur frit qui ne figure pas sur le menu en ligne qui est absolument délicieuse.&rdquo &ndashBurrus


Les Mexicains ont présenté au monde le « fruit de la Terre ».

En náhuatl, le mot pour nopal se traduit par « fruit de la terre ». Je ne sais pas quel est le mot náhuatl pour "bombe-délicieuse", mais à mon avis, cela devrait aussi être le nom de nopales. Et les Aztèques ont dû ressentir cela aussi parce que l'une des villes les plus célèbres de l'empire aztèque – Tenochtitlán, le centre religieux de l'empire – a été nommée « figue de barbarie sur un rocher ». Iconique.

Selon la légende, la ville a été construite après qu'un prêtre aztèque ait aperçu un aigle perché sur une plante de nopal, portant un serpent dans sa gueule. Le prêtre, visiblement époustouflé par cela, a couru dans son village juste pour qu'il puisse rassembler tout le monde pour vérifier cet aigle fou avec un serpent dans sa gueule. Pendant qu'ils regardaient, le cactus sous l'aigle est devenu une île - devenant finalement Tenochtitlán. Je vous donne 3 secondes pour traiter cela. 1𔅾𔅿. Veuillez prendre plus de temps si vous en avez besoin. L'image de l'aigle portant un serpent, ses serres dorées perchées sur un nopal poussant sur un rocher, se retrouve désormais sur le drapeau mexicain.


Super Bowl : 6 aliments pour faire de votre soirée de visionnement socialement distante un succès

Partagez ceci :

Chaque année - sauf, notamment, celui-ci - je me réunis avec un groupe de bourgeons pour le dimanche du Super Bowl, pour échanger des mensonges, manger de la malbouffe, boire de la bière et, oui, regarder de temps en temps le match.

Mais le jeu n'est pas le point. C'est ce que les vieux films hitchcockiens appelaient le MacGuffin - une "chose" centrale autour de laquelle le film tournait, mais qui en soi n'était pas si important. Ce qui compte vraiment, c'est la camaraderie, les sorties, la possibilité d'agir de manière stupide - et de profiter de la bière et de la nourriture qui ne figuraient nulle part dans notre alimentation soigneusement entretenue.

Nous n'avons pas mangé de salade. Le sushi était correct, mais seulement s'il s'agissait de petits pains pouvant être inhalés. La plupart du temps, nous mangions des choses dans des sacs, avec une teneur élevée en sel pour donner plus de raison à toute cette bière. Et si nous nous sentions ambitieux, peut-être des tacos et certainement beaucoup de barbecues. … En d'autres termes, des aliments qui pourraient être mangés sur des assiettes en papier avec des serviettes en papier. Ou pas du tout sur des assiettes, sans serviettes, si nos t-shirts étaient en coton lavable.

Les épouses se sont présentées. Mais généralement pour souligner que la sauce ne se laverait jamais de mon vieux T-shirt N'Yawk Yankees. Hé, la vie peut être comme ça. Désordonné… et très amusant. Sauf en cette année de la pandémie, ce n'est pas aussi amusant qu'il y a tout juste un an. Je ne veux pas boire de Bud en portant un masque. Les taches de sauce sur mon couvre-bouche chirurgical bleu ne s'effaceront pas - parce que vous ne lavez pas ces choses.

Au lieu de cela, une partie du volume de cette année sera sur Zoom. Ce qui n'est pas du tout la même chose.

Eh bien, nous vivons à une époque de compromis, où le démarrage du Weber ne semble pas aussi intéressant. C'est pourquoi, entre mes Doritos et mon guac, je vais inhaler des collations de certains favoris locaux. Comme on dit, bien manger est la meilleure des vengeances. (Et oui, je sais que c'est en fait " Bien vivre est la meilleure vengeance. " Mais pour moi, la nourriture et la vie sont à peu près interchangeables.)

Qu'est-ce que j'ai hâte de mâcher ? Et pourquoi j'attends ça avec impatience ? Qu'est-ce qui fait que le croquant et le salé nous rendent si heureux ? Un chercheur sur l'odorat et le goût (il y a maintenant un titre de poste !) nommé Dr Alan Hirsch a déclaré à mentalfloss.com qu'il s'agissait de « la musique de la mastication… pour les stimulations non gustatives et non olfactives, les gens préfèrent le croquant ».

En d'autres termes, nous aimons la nourriture bruyante. À quel objectif évolutif cela sert, je n'en ai aucune idée. Mais cela obscurcit certainement le son des commentaires sans fin pendant le match. Ce qui peut sauver notre santé mentale.

Et bien que l'allée des frites de votre supermarché local - et certainement de Trader Joe's - offre plus qu'assez quand il s'agit de frites, Frito-Lay a également introduit l'option d'un pack de variétés Make Your Own, disponible sur son site snacks.com, où vous pouvez commander 20 sachets de collations parmi un choix de plus de 40 options tirées de Lay's, Doritos, Cheetos, Ruffles, Fritos et Sun Chips.

Ou, vous pouvez simplement vous diriger vers les choix très appréciés qui suivent. Et je vais essayer de faire attention : essuyer les taches de nourriture sur un MacBook est un vrai problème. Mais obtenir ces taches est la marque d'un bon jeu, peu importe qui joue.

OS À MÂCHER

Barbecue de fumoir de style Harry's Oklahoma

Harry avait une salle à manger. Mais une grande partie de leur activité concernait les plats à emporter et la restauration – et pour cause ! – ce pitmaster Jon Harry Bayouth, et sa femme Margot Dean, ont décidé d'aller uniquement à emporter. Ce qui signifie que vous passez par leur boutique sur l'avenue Narbonne et attendez-vous à devenir délirants avec les merveilleux arômes qui se dégagent de votre forfait à emporter.

C'est un repas de pure folie barbecue. Habituellement, ma viande de choix est la poitrine. Mais un avant-goût du tri-tip fondant dans la bouche chez Harry m'a fait reconsidérer ce penchant. C'est de la viande, épaisse de fumée, tendre comme l'amour d'une mère, que j'ai longtemps imaginé se trouver dans le genre de cabanes en bord de route qui remplissent le Midwest et le Sud - le genre de joints obsessionnels que nous, les Californiens du Sud, rêvons de trouver. .

Et il y a plus, bien sûr. Il y en a toujours. La poitrine de poulet est aussi bonne que le tri-tip. Les petites côtes du dos tiennent debout. Il y a des haricots fins à accompagner, du pain de maïs classique et une salade de chou « impertinente » à base de vinaigre qui est un plat à ne pas négliger. La viande est transformée en sandwichs et en salades.

Il y a des portions de dîner importantes qui viennent avec deux côtés, des petits pains et du beurre. Et puis, il y a les combos, prédéfinis, qui vous donnent une idée de l'étendue de la restauration disponible. Pendant que vous attendez, prenez note des photos de Jon Harry avec une vie de célébrités. Rick Nelson ! Glenn Campbell ! L'homme les a tous nourris ! Et nous aussi.

UNE BIÈRE & UN OISEAU

Poulet chaud Blazin' Hens Nashville

Slider Stop, 2315 Artesia Blvd., Redondo Beach 310-214-5200, www.blazinhens.com

Le poulet est disponible à six niveaux de chaleur, qui doivent être pris au sérieux. Il va de Plain (aromatisé avec du sel), en passant par Doux (poivre guajillo), Moyen (cayenne), Chaud (habanero), x-Hot (Ghost) et Blazin' (Carolina Reaper). Le dernier est un piment légendaire, dont l'ingestion par des imbéciles qui se contentent de mettre les piments dans leur bouche, est connue pour arrêter leur respiration et les faire atterrir à l'hôpital.

Le menu propose également les évaluations Scoville de Hotness. Guajillo marque 5 000. Le Faucheur est de 1 539 300. Sérieusement chaud. Peut-être fatalement.

Le poulet, quand il arrive, est une création fascinante. La croûte, et il y en a beaucoup, est teintée de rouge. En effet, une bonne partie de la chaleur semble être dans la croûte. C'est bien croustillant, c'est bien. Et le poulet à l'intérieur est bien humide, ce qui est également bon.

Je suis tenté de le rejeter comme une nouveauté. Mais c'est un bon poulet grillé. Je suis resté à l'extrémité inférieure de l'échelle de chaleur, ce qui m'a permis de goûter réellement le poulet. (Dans le passé, je me suis aventuré dans le domaine de l'ultra-chaud. Cela n'ouvre pas tant vos papilles gustatives qu'il les tue. Et vous ne pouvez pas vraiment goûter ce qui est sous la chaleur. Si je voulais juste une commande de croûte chaude - eh bien, quelqu'un propose probablement cela quelque part. Mais à quoi cela servirait-il ?)

Il n'y a pas grand-chose de plus au menu du côté du poulet. Il y a des tots et des frites, fait de plusieurs façons. (Y compris avec de l'huile de truffe, ce qui semble excentrique.) Il y a une salade de chou jalapeño. Et des softs pour rafraichir le feu, ce qui est dommage car la bière s'impose.

Il y a des gaufres pour le dessert. Je préférerais la crème glacée, mais c'est comme ça.

POUR LES BRITANNIQUES, LE SOCCER C'EST LE FOOTBALL…MAIS TOUJOURS

Pêcher à la dynamite

1148 Manhattan Ave., Manhattan Beach 310-893-6299, www.eatfwd.com

Permettez-moi de dire, tout d'abord, que j'adore cette petite boîte à appâts d'un restaurant. Le chef de fruits de mer emblématique David LeFevre tente de créer un restaurant de fruits de mer emblématique - quelque chose qui s'apparente à une version à Manhattan Beach du Swan Oyster Depot de SF ou du Grand Central Oyster Bar de New York. C'est une notion folle et folle - créer une icône là où une icône n'a jamais été. Mais alors, LeFevre est un homme possédé et obsédé.

Dans le cas de Fishing with Dynamite, le nom est fou et la nourriture est follement bonne. Les sections du menu sont appelées “Old School” et “New School.” Aussi, “No School” et “After School.”

FwD nourrit un maigre 36 convives à la fois, à une poignée de règles affirmant la vie qui se résument à des notions telles que « C’est totalement cool de siroter des huîtres » et « Lobster se prononce Lob-Stah, tout comme Chow-Dah.”

Le chow-dah est composé de bacon Nueske, de pommes de terre Weiser Farm et de craquelins aux huîtres maison. Il y a des palourdes japonaises cuites à la vapeur, qui arrivent nageant dans un pot de tomate, de vermouth, de saucisse linguica et de croûtons de focaccia. Commandez le gâteau au crabe bleu du Maryland et (bien sûr!) Les cornichons à l'aneth qui l'accompagnent sont faits maison. Commandez l'incontournable tartare de thon germon épicé et (attention !) les chips de crevettes sont faites maison. Et le fish and chips ? C'est sous "Old School", décrit comme "Helle's Lager Battered Cod", servi avec les frites FwD incroyablement croustillantes (aromatisées au romarin, avec une mayonnaise au vinaigre de malt), et de toutes choses une rémoulade de cornichons à l'aneth.

Manger chez FwD est très amusant. Manger leur nourriture à la maison tout en regardant «Ugly Delicious» en frénésie me fait manquer l'endroit. Désespérément. Mais il sera là quand ce désagrément sera terminé. Et je serai là aussi.

UNE TRANCHE N'EST PAS QUE POUR LE GOLF

Locale 90 Napolitain

1718 S. Catalina Ave., Redondo Beach 310-540-9190, www.locale90.com

Au Locale 90 Napolitan, les pizzas sont un exercice de sous-estimation - ou du moins, aussi proche de la sous-estimation qu'une plaque de pâte avec des garnitures diverses le devient. Le menu informe : « Nous vous encourageons à ne pas choisir plus de trois garnitures. Les pizzas napolitaines sont censées être légèrement garnies pour mettre en valeur la saveur et les ingrédients de qualité. … La croûte de votre pizza sera carbonisée par endroits. C'est correct et comme cela devrait être. Il ajoute de la saveur. … En Italie, ils mangent de la pizza avec une fourchette et un couteau. Nous ne vous jugerons pas si vous ne le faites pas, mais nous avons pensé que vous voudriez peut-être le savoir.

Ils servent une très bonne pizza ici, aussi bonne que n'importe quelle pizza de la baie du Sud, un concurrent équitable pour la tarte très huée offerte à la pizzeria Mozza de Nancy Silverton, considérée par les feinschmeckers comme la condition sine qua non de la pizza en Californie du Sud. (Et oui, je viens de mélanger l'allemand et le latin, dans la même phrase !)

Ils font cuire les pizzas dans un four importé, ressemblant un peu à une ruche d'abeilles d'Hadès, et les sortent avant de les précipiter encore grésillantes dans les boîtes.

Il y a un choix de 10 pizzas à la sauce rouge, six pizzas blanches (sans sauce tomate) parmi les préréglages - dont la plus complexe est la capricciosa, garnie de salami cotto, de champignons, d'artichauts rôtis et d'olives Gaeta. La pizza au salami, aux poivrons calabrais, est arrosée de miel - une touche merveilleuse.

Il y a aussi de l'huile de truffe sur la pizza au chou frisé et au blanc d'œuf, et du mascarpone sur la pizza aux champignons rôtis au thym — si bon, si… élégant. (Vous pouvez également créer le vôtre, à partir de 18 ingrédients, dont aucun n'est de l'ananas.)

BURGERS SCORE !

Shake Shack

Apollo Landing, 2171 Rosecrans Ave., El Segundo 424-397-2170, www.shakeshack.com

Tant de choix — et tant sont si bons ! Dois-je prendre les frites, les frites au fromage ou les frites bacon-fromage. Que diriez-vous du hamburger régulier (simple ou double, avec bacon ou sans), le signature ShackBurger (fromage, laitue, sauce Shack tomate, simple ou double), le SmokeShack (avec fromage, bacon fumé, poivrons cerises hachés, sauce), le 'Shroom Burger (champignons portobello frits croustillants garnis de fromages muenster et cheddar), ou le Shack Stack (qui combine un cheeseburger avec un 'Shroom Burger).

Comme options supplémentaires, il y a un sandwich à la poitrine de poulet croustillant (le Chick ‘n Shack) et un trio de « Flat Top Dogs » – l'un d'entre eux, fait à la Chicago avec beaucoup de… trucs.

Et, pour rappeler pourquoi il s'appelle le Shake Shack, il existe des "Classic Hand Spun Shakes" - dans des saveurs comme le caramel salé et le beurre de cacahuète. Il y a un flotteur de vache violet. Il y a, en d'autres termes, beaucoup à considérer.

Les acolytes jurent que c'est le grand hamburger américain. Que c'est la condition sine qua non, l'idéal platonicien, à l'aune duquel il faut mesurer les In-N-Out classiques. Je pense que, comme le Krispy Kreme, qui a été salué, il y a de nombreuses années, comme l'incarnation ultime et par excellence du beignet, le ShackBurger est un très bon aliment. Il bat certainement Mickey D's, Burger King, Wendy's et autres.

Je salue la chaîne pour son engagement envers les viandes 100 % naturelles et le bœuf Angus « livré frais, nourri végétarien et élevé sans cruauté ». C'est bon de manger un hamburger… et d'avoir l'impression que la planète peut survivre un peu plus longtemps pour l'effort.

POUR DES POINTS SUPPLÉMENTAIRES…TACOS !

If you ask for a takeout menu at Kalaveras, the cheery, skull-dominated Mexican restaurant on Avenue I in Redondo Beach, halfway between PCH and Catalina, you’re handed an 8-inch-by-5-inch card, with shared dishes, tacos, entrees, breakfast dishes and desserts on one side.

There’s my old favorite, queso fundido, made even more fun with pickled carrots as an add-on. There are sopes and taquitos and quesadillas — and tacos, nine of them, packed with carne asada, carnitas, chicharron, chicken, braised beef, white fish, shrimp and even a vegan chorizo. No Beyond Meat or Impossible Meat. But I wouldn’t be surprised if that appears it’s becoming the go-to protein of the year.

And yes, bunky, for those who don’t agree that many small tastes are the way to go, there are 18 entrees. Including a snappy molcajete of carne asada, chicken breast, chorizo, queso fresco, grilled cactus and avocado. That’s a meal for two, easy. Especially if you began with the nachos.

And you want to save room for the churro sandwich, the New York style cheesecake, or the fried doughnuts called suspiros. Kalaveras is fun. But you eat too much, you’ll join one of the skulls on the walls faster than you might wish. Moderation in excess is a good motto. Tough as it is to live up to.


Judging the Food and Drink Super Bowl Commercials - Recipes

Prix: $9.99, six-pack

As we highlighted this week, chicken wings don’t mean one thing.

They can be prepared and then dressed in many different ways. Generally speaking, you’re going to have a lot of umami, a lot of spice, and hopefully a lot of crispiness. You definitely need a beer that can stand up to those big and varied flavors.

This old-school icon from Oregon is just the beer for your wing-based gluttony. The brew is built upon five malts with chocolate and wheat malts forming a core. A touch of Pacific Northwest hops add a mild bitterness to cut all that umami. Plus, the ABVs are 5.5 percent, making this an easy all-day drinker.

The Pairing:

What you’re getting with Black Butter Porter is a counterpoint. There’s a clear sense of dark cacao and bitter and almost creamy espresso beans with a touch of sweet vanilla that’s all still somehow light and effervescent. And since sweet and bitter are the perfect reversal of spice and umami, this beer shines as a wing pairing.

Kielbasa — Pilsner Urquell

Prix: $10.79, six-pack

Ah, Kielbasa. The spicy sausage from Central Europe is the grilling masterpiece. It’s thick, meaty, and should be full of herbal seeds and plenty of chili spice. They’re great on their own or sliced with some mustard powder sprinkled over the top. But throw a chunk of kielbasa in a crusty bun with some pickled onion and grain mustard … chef’s kiss.

Sticking with the Central European theme, why not go with a beer that was literally invented to be paired with this type of food?

Pilsner Urquell is the original Bohemian pils and is probably the most quaffable entry on this list, thanks to those bespoke Saaz hops and super soft spring water.

The Pairing:

Pilsner Urquell also has the uncanny ability to really calm down overly sharp spice on the tongue with its floral fizziness and light nature. Those hoppy florals are drawn back but present. The malts have an ever-so-slight sweetness. But the real star of the show is the ability of this beer to go down almost too easily with fatty and spicy sausages.

Nachos — Modelo Negra

Prix: $17.99, 12-pack

A big mess of nachos is never a bad idea. It’s a textural masterpiece of crunchy, crisp, gooey, soft, and bold. It’s also a flavor bomb — hitting some serious umami and savory highs while still touching on grainy corn and smooth dips. There’s a lot going on and it all works.

Modelo Negra is one of those beers that’s hard not to love. It’s light but not simple. There’s a dark, almost toffee, maltiness at the base with a slight hint of cinnamon next to real rye crustiness while also being easy-to-drink. Then there’s a hint of sour creaminess that sneaks in that really rounds this beer out.

The Pairing:

That last note of sour creaminess is what ties this so well to nachos. It creates a bridge of sorts between the sour cream that is likely on your nachos and the flavors of the beer. The malty sweetness with that light body is also a nice counter to the heavier and spicier aspects of a plate of nachos.

Kebabs — New Belgium Voodoo Ranger Imperial IPA

Prix: $11.86, six-pack

Meat on a stick over a fire sounds pretty simple. While it is — in theory — if you don’t marinate or season your kebabs well, they’ll be lackluster at best. You can marinate in yogurt and spices overnight, dry or wet brine for a few hours, or simply season well before they go on the outdoor fire. Just do something.

In the end, you should have a stick of juicy, crispy, and delicious meat (veg optional).

Since we’re talking about a fairly simple dish with kebabs, we’re going big with the beer. Voodoo Ranger Imperial IPA is gros while still feeling accessible. The beer is brewed to really amp up the piney hops while also providing a light counterpoint of bright citrus.

It’s not all dank. But you can’t miss the hop notes, either.

The Pairing:

All that evergreen, resinous nature really will suit standing outside under some trees while grilling up your kebabs. Then the spiciness and citrus of the hops will provide a nice check to the salty and fatty meat, kind of like spritzing the kebabs with lemon juice right after they come off the flame.

Dips — Elysian Superfuzz Blood Orange Pale Ale

Prix: $11.99, six-pack

We wanted to branch this pairing guide out into guacamole, seven-layer dip, ranch, queso, artichoke, blue cheese, salsa rojo, pico, etc. But then we’d be here all day. So let’s just section this off. If you’re serving some sort of chip with some sort of dip or dips, you’ll need a beer that has a little something catchy to it.

A dip is either going to be an umami bomb or cheesy/funky or cut with plenty of citrus and herbs. We’ve got a beer that can work in all those scenarios.

Elysian’s Superfuzz Blood Orange Pale Ale is a beer that can stand up to pretty much anything. The beer is a pairing of German and Pacific Northwest hops with actual blood orange peel and blood orange flesh in the making of the beer.

The Pairing:

The lightness and brightness of this beer will balance nicely with any overly salty treat. At the same time, the beer serves as a nice companion to tart or citrusy snacks. It’s the best of both worlds.

Chili — Allagash North Sky

Prix: $13.99, four-pack

Look, everyone has their own chili recipe. We’re not here to judge you if that includes pintos and ground beef or venison and chili paste or steak and beer with paprika. Make the chili you love and pair it with a good stout, preferably one you can use to make the chili too.

Luckily, there are a lot, lot, lot of stouts to choose from. (Here are thirty we love!)

Allagash’s North Sky hits that nice mark of being very drinkable while packing good flavors to counterpoint a killer chili with a clear sense of dark chocolate, roasted nuts, and an earthy dryness.

The Pairing:

All chili should pair nicely with stout. If you can’t find this one, look for a local craft stout that hits easy notes of dark chocolate and earthiness while still being somewhat creamy and light. The best bet will be to add a can to the chili with the stock to really dial in that pairing.

Sliders/Burgers — Jester King Noble King

Prix: $14.71, 750ml bottle

Burgers are one of those dishes that can be devilishly simple (bun, meat, cheese) or overly complicated (mixed patties, bespoke sauces, ridiculous cheese, one-off buns, random greens that you have to drive an hour to get — you get it). Both have equal merit but on Super Bowl Sunday, the former is likely the play. After all, a well-executed yet simple burger is one of the best delights in the food world.

Do you know what’s great with burgers that are either simply made or all cheffed up? Champagne. But since this isn’t a champagne pairing list, let’s pick a beer that errs close to that with Jester King’s Noble King. This is sort of like a dry and fruity champagne that’s been hopped. There’s a bit of fruity sourness that also holds a slightly creamy yet earthy and grassy funk.

The Pairing:

This works two ways. Either it’ll be a big and bold building block for a simple yet delicious burger with few accouterments and take that humble burger to new heights ou this beer will be the perfect match to a burger with funky Stilton with home-pickled chili peppers and a garlic/truffle aioli that you whisked yourself on a bun that’s been toasted in your backyard firepit.

Again, it’s kind of the best of both worlds.

Hot Dogs — Coors Banquet

Prix: $12.99, 12-pack

There are few things better than the humble hot dog.

It’s all good: grilled, fried, water bath cooked, beer steamed, smoked… topped with ketchup, mayo, mustard, kraut, onions, pickles, cheese, bacon, relish, chili, brisket.

Hell, pile a f*cking heap of poutine on top and the hot dog will still be amazing. It’s a gift and a joy (be sure to buy good ones.)

Let’s keep things simple. Coors Banquet really feels like the best hot dog beer there is. That Rocky Mountain water and Moravian malt come together to make a crushable beer that’s cheap and easy to find everywhere beer is sold. You can’t beat that.

The Pairing:

Banquet also feels like the beer that’ll live up to whatever you put on your hot dog. Bonus points, the beer isn’t going to look down its nose at you for your hot dog topping choices. That’s a win-win, folks.

Brisket — Sierra Nevada Pale Ale

Prix: $10.74, six-pack

A well-made brisket is hard to beat. Still, it takes time and effort to do it well — in an oven or in a smoker. The end result should be unctuous, juicy, savory, peppery, and full of beefy goodness.

A classic dish needs a classic beer. Sierra Nevada’s iconic Pale Ale is just that beer. The brew has the subtlety to really pair well with fatty meats — thanks to those light hop florals next to a slight caramel maltiness. The hint of pine and grain really help keep the taste balanced while the medium body reminds you that you’re drinking a well-crafted beer.

The Pairing:

Brisket is very fatty, juicy, and savory with, hopefully, a peppery edge. There’s a boldness to Sierra’s Pale that just works if you’re stuffing your face with fatty, smoked meat. It’s light meets dark — a flavor explosion.

Pizza — Birra Moretti La Rossa

Prix: $9.99, six-pack

Let’s face it, the majority of folks watching the Super Bowl are going to be eating pizza. This is another dish that can mean about a million different things. One person’s favorite pizza is likely loathed by someone else. In truth, there are no wrong answers. Eat the pizza you like and don’t let anyone else tell you otherwise.

Birra Moretti’s La Rossa is a malty treat that has a slightly sour meets caramel sweet bready crustiness. That’s counterpointed by light and almost floral hoppiness with a touch of dried fruit. Really though, it’s the maltiness next to the effervescence that makes this beer shine as a crushable brew.

The Pairing:

Birra Moretti’s La Rossa feels like it was built to be paired with pizza. That initial maltiness feels like a pizza crust with a touch of sweet tomato. It’s also light enough that it won’t take away precious space for that extra slice you know you’ll want to have.


'The Voice' Judges Go Super Country In a Hilarious New Super Bowl Ad

Blake Shelton? Vérifier. Labrador puppies and a baby cow? Check, check!

Blake Shelton has officially managed to convert the rest of the coaches on La voix into country stars. Just check out the gang's new Super Bowl commercial! The ad promoting Season 14, which premieres February 26 on NBC, plays on a few favorite tropes found in the genre's songs and quickly escalates into the ridiculous.

This year's "Sexiest Man Alive" is shown kicking back in a rocking chair on the porch of a log cabin alongside adorable Labrador puppies and a Clydesdale horse (likely also a nod to Budweiser's Super Bowl staple). Then there's Adam Levine, sipping on "Grandma's lemonade," which he jokes "accents my cheekbones."

Alicia Keys swaps her piano bench for a hay bale, and new judge Kelly Clarkson glides down a hill just like the intro to Petite maison dans la prairie&mdashfollowed by an insanely long train, a giant crowd, and a church choir.

There are also doves, a country breeze, fresh-baked pies on the windowsill, and a motorcycle. Even host Carson Daly appears at the end, holding a precious baby cow. They may be joking, but we actually like the sound of this all-country La voix&mdashand Blake sure looks at home! This is one Super Bowl ad that'll be hard to beat.


Food reality TV obsession

Having an obsession with both, it stands to reason that reality food shows are a slight addiction of mine. Who doesn’t love watching our favorite chef cook up a storm&mdashfrom Ramsay and his obscene mouth, to Duff of Charm City Cakes and his infectious laugh, to Padma’s fashion faux pas, you know she has them, more than we care to see. Let’s create our own water cooler moment, a place for us to come together and talk food reality television.

A word of advice, despite this column coming to you two weeks into Season 3 of Food Network’s, “The Next Iron Chef” and three weeks into Bravo’s latest “Top Chef” franchise, “Just Desserts” (two personal favorites of mine), these are just two shows that will be touched on as we judge them&mdashcouch potato style. If you’re not already watching these two shows, you’d better set your DVR now.

Come to think of it, once you’ve finished reading this, head to your television and set your recorder to anything food reality related on Fox, Food Network, Travel Channel, TLC and any other channel you can think of&mdashit will make this relationship of ours easier.

I want to take a moment to talk about “The Next Iron Chef,” hosted this year by Season 1 winner, Iron Chef Michael Symon. I try and pay extra attention to this show’s contestants because one of these guys or gals are going to stick around on the Food Network, not just as a future Iron Chef, but they also will make numerous appearances across the network and will eventually have their own show. My bet is on Duskie Estes, as much as I love Cat Cora, she really needs a female counterpart on “Iron Chef America,” and Duskie Estes might just be that person.


A peek at PepsiCo's Super Bowl marketing playbook

PepsiCo asked Culinary Institute of America students to create the ultimate Super Bowl party fare by using the company's food and beverages as ingredients.

Students and competitors Olivia DeSalvo and Marie Taccino, with chef Anne Burrell, check out potential ingredients. (Photo: Robert Deutsch, USA TODAY)

HYDE PARK, N.Y. — There's chopping, slicing, blending, breading and sautéeing going on in this second-floor kitchen at the famed Culinary Institute of America.

There's also some bantering and brainstorming — as well as a heaping serving of corporate branding.

It's a Saturday afternoon, and eight CIA students are showing off their cooking chops in a bid to win scholarship money and a trip to the Super Bowl via PepsiCo's "Game Day Grub Match" competition.

These rookie chefs are tasked with creating the ultimate Big Game party fare. But there's a caveat: They must use at least three PepsiCo products as ingredients. For the students, it's about 15 minutes of fame and some prize money for good measure. For PepsiCo., it's yet another corporate-created marketing move to make the most of its multimillion-dollar Super Bowl sponsorship investment.

The students — who were told a few days earlier that they were selected to compete — came with prepared recipe concepts. Yet their final dishes could come to fruition only after they saw the PepsiCo products provided as potential ingredients.

Earlier on Saturday, each team received a trunk with soft drinks, chips, oatmeal, dips and other fare from PepsiCo brands such as Frito-Lay, Tropicana, Pepsi-Cola, Quaker and Naked Juice. Shelves in the kitchen were packed with even more PepsiCo ingredient choices.

Now, toque-topped students poured Pepsi over pork, marinated chicken in Tostitos salsa and mixed Quaker Oats in a batter to create foods such as "Pepsi Pulled Pork With Slammin' Slaw on a Crunchy Quaker Oat Biscuit" and "Chicken Chipotle Salsa Super Bowl-ritos."

Food Network star and Grub Match host Anne Burrell roamed the kitchen, advocating the use of Rold Gold pretzels and Tostitos chips to add crunch and flavor. She stressed the "huge opportunity" to crush Lay's Kettle Cooked chips or SunChips for breading.

Chef Anne Burrell stands between students Mason Aronson, Adam Shoemaker, Ryan Hartwell and Mathew Kilgus during a cook-off at The Culinary Institute of America. (Photo: Robert Deutsch, USA TODAY)

To make sure this branding bonanza reached the masses, PepsiCo brought in a crew to film a reality-show-esque video series that will launch Tuesday on gamedaygrubmatch.com.

The Grub Match is one of many brand-promoting maneuvers that PepsiCo has cooked up for Super Bowl XLIX.

On Feb. 1, it'll join other firms that paid up to $4.5 million for 30 seconds of commercial time, advertising its Doritos and Pepsi brands.

Pepsi also sponsors the halftime show and Tostitos will host a "Tostitos Party Blvd." area in the downtown area of Super Bowl host city Phoenix.

The most shared Super Bowl ad ever

In this cluttered media environment, it's difficult for an in-game advertiser to stand out with just a commercial, says Allen Adamson, North American chairman at branding firm Landor Associates.

Companies must be creative in designing their Big Game playbooks and need to reach consumers before, during and after the game, he says.

Super Bowl advertisers ready to rock

As for the Grub Match, Adamson notes that it's "a bit of as stretch because you don't think of PepsiCo products as ingredients in high-end Culinary Institute of America food."

But he also notes that this is a unique, even "clever," way for PepsiCo to spread Super Bowl star power across its brands.

PepsiCo spokesman Jeff Dahncke says the cook-off provides a "dual benefit" of creating recipes for football fans and foodies "while also reminding them that we offer the range of choices."

Students and competitors Matthew Johnson and Cullen Folks listen to Anne Burrell of the Food Network. (Photo: Robert Deutsch, USA TODAY)

PROMOTING A PORTFOLIO

The promotion of Pepsi's vast portfolio comes at a time when one major category — soft drinks — faces big challenges.

Consumer group raps Swift's Coke ties

Sugary soft drinks have been a target for politicians and health advocates. At the same time, consumption has declined.

In 2013, U.S. total sales volume in the carbonated soft drink category was down 3% to about 8.9 billion cases, according to the latest sales data from industry tracker Beverage Digest. That sales volume was down 1.2% in 2012 and down 1% in 2011.

Matthew Johnson and Cullen Folks, members of "Team 1," coveted the contest's monetary prize, which is a $5,000 scholarship for the winning team to share.

"We both have no money," Johnson said. "So the money side was important for us."

That team may have lacked cash, but they had confidence.

"On the spot, we really can come up with anything" Johnson said Saturday. "The food will come naturally."

Team 2 served up a "Shelling in the Lay's Potato Chip Sand"-themed dish that featured a crab cake and bacon-wrapped shrimp on a bed of crushed potato chips.

On Sunday, a judging panel consisting of professional chefs and one pro football player questioned the beach motif.

In the end, that dish didn't make the cut.

Team 1: Matthew Johnson, left, and Cullen Folks face the Game Day Grudge Match judges. (Photo: Robert Deutsch, USA TODAY)

The judges selected Johnson and Folks (creators of the chipotle salsa burrito) and Marie Taccino and Olivia DeSalvo (creators of the pulled pork sandwich with coleslaw) as semifinalists.

The former used Tostitos Cantina Chipotle salsa, Pepsi, Sierra Mist, Fritos Bean Dip Original Flavor and Sabra Guacamole as ingredients. The latter used Quaker Oats, Pepsi, Naked Chia Cherry Lime, Fritos and Tropicana Farm Stand Peach Mango.

Those two teams will head to Arizona, sample their dishes for athletes and professional chefs, and a winner will be named at a NFL food event the Saturday before the Super Bowl.


Voir la vidéo: Les publicités du Super Bowl 2018 (Décembre 2021).