Recettes traditionnelles

Meilleures prédictions des tendances alimentaires pour 2012 Diaporama

Meilleures prédictions des tendances alimentaires pour 2012 Diaporama

Jane Bruce

Non contents d'être confinés dans les studios "petits temps" de Food Network, les chefs se tournent vers Hollywood. Batali est allumé le mâcher (la première "soupe" du jour) et dans les films ; Colicchio, Chang, Dufresne et Ripert étaient sur Treme (partiellement écrit par Anthony Bourdain) ; Bobby Flay était sur Entourage. (Nous ne mentionnerons pas la sitcom avortée d'Emeril il y a des années.) Nous savons que les chefs sont les nouvelles stars du rock, et hé, certains jouent de la guitare, mais cherchez plus de chefs à Hollywood, et plus de célébrités se mêlent à eux. Avec leurs profils plus élevés, vous avez vu activisme social exposés par des chefs plus talentueux. Pourquoi pas l'entrée tardive d'un chef en politique ? Nous avons vu la montée et la chute d'un ancien cadre de restaurant en politique. Pourquoi pas un cuisinier ? Geoffroy Zakarian semble présidentiel ces derniers temps...

#16. Le président Mario Batali et Bobby "Brando" Flay

Jane Bruce

Non contents d'être confinés dans les studios "petits temps" de Food Network, les chefs se tournent vers Hollywood. Pourquoi pas un cuisinier ? Geoffroy Zakarian semble présidentiel ces derniers temps...

#15. Arancini

La folie des boulettes de viande était grande en 2011. Excellent chef concurrent celui de Dave Martin L'usine de boulettes de viande, excellent français basé à D.C. Les « Boules » du chef Michel Richard et d'autres magasins spécialisés abondent, tandis que les boulettes de viande sous une forme ou une autre sont devenues de rigueur partout dans les menus américains. La tendance n'a pas encore atteint les proportions de bacon - attendez les boulettes de viande de dinde avec sauce aux arachides au curry pour le signifier. Attendez, c'est The Meatball Factory qui a fait ça ? Eh bien, attendez-vous à plus de toute façon.

Mais on risque aussi de voir d'autres amuse-gueules ronds… surtout des arancini : des petites boules de risotto frites, nature ou fourrées de fromage ou de prosciutto ou… on frémit d'y penser. Ils sont obtenir plus de visibilité et sont devenus mobiles à Saint-Louis. Si j'avais eu un peu d'argent de départ, j'aurais déjà ouvert ma propre boutique.

#14. Poissons exotiques

Nous ne parlons pas de piller votre aquarium tropical, mais à mesure que les inquiétudes concernant la surpêche de variétés traditionnellement appréciées persistent et que les acteurs de l'industrie en apprennent davantage sur les poissons les mieux élevés, vous pouvez commencer à voir des poissons moins connus - sauvages et autres - dans votre marché aux poissons local et sur les menus. Paiche, fugu et crapaud pour tout le monde !

#13. Nourriture juive

istock/MargoeEdwards

Zahav a commencé à donner une bonne réputation à la nourriture d'inspiration israélienne à Philadelphie il y a quelques années, mais maintenant avec Kutsher's et Parme (Italien, mais avec une touche juive) ouverture à New York, attendez-vous à ce que la cuisine juive (et d'inspiration juive) de différentes sortes soit examinée de plus près. Cela ne nous surprendrait pas si les goyim de tout le pays servent des boulettes de poitrine et de matzoh pour le dîner du réveillon de Noël 2012, avec du poisson gefilte incorporé dans la fête des sept poissons.

#12. Plus de pizzas napolitaines et funky

En 2010, The Daily Meal a déclaré que 2011 mettrait en vedette le retour de la tarte ordinaire. Est-ce qu'il en était ainsi.

À New York au moins, la tranche de dollar a fait des percées, si rien d'autre, et pas pour un effet de qualité (1 pour cent de côté, les New-Yorkais seraient mieux servis par la tranche jumbo de DC prenant racine), et la pizza-comme -Superbowl-dip-on-carton est devenu national dans l'allée des aliments surgelés. En effet, 2011 a vu la disparition d'un original de la tarte régulière de New York, le célèbre Ray's de Greenwich Village. Sûr, Grimaldi est venu à Manhattan, aussi Zéro Otto Nove, mais Forcella a apporté des tartes frites à Williamsburg et au Bowery, et l'engouement napolitain a continué de s'emparer de l'Amérique.

Alors, quelle est la prochaine étape de la pizza ? Recherchez des garnitures plus napolitaines, plus folles et des présentations plus funky. Comme en témoignent les opérations mobiles de pizza napolitaine par celle de Roberta et Pizza Moto, et en 2009 par Paulie Gee, consultant informatique devenu célèbre pizzaïolo-lebrity, les outils et les connaissances pour faire de bonnes tartes sont de plus en plus connus. Bien sûr, le retour, à l'échelle nationale, du tout simplement super slice joint, à la celui de Joe ou Pizza du sud de Brooklyn, ce serait sympa.

#dix. Verts sauvages

Les producteurs de légumes célèbres peuvent ne pas apparaître partout (bien qu'ils remportent des prix Beard) mais la recherche de nourriture (et avec elle, une utilisation accrue des légumes verts sauvages) ne va nulle part. Les jardins sur les toits non plus. Attendez-vous à ce que quelqu'un à Portland, en Oregon, convertisse son toit en serre d'hiver où il cultive des fougères, des choux, des feuilles de moutarde et du pourpier ainsi que ses tiges d'ail, ses tomates, ses fleurs de courge et ses rampes tout l'hiver.

#9. La grande migration des hamburgers

Arthur Bovino

Oui, le mouvement existe depuis des années ; les hamburgers de différentes régions se répandent, infiltrent de nouveaux marchés, frappent des petits pains contre de nouveaux concurrents et testent le battage médiatique contre les hamburgers. Mais à mesure que le monde devient plus petit, les hamburgers régionaux favoris des États-Unis deviennent encore moins spécifiques à l'emplacement. L'expansion surfaite de Five Guys se poursuit, basée à l'Ouest Smashburger est arrivé à Brooklyn en 2011, original californien bien-aimé In-N-Out a planté un drapeau à Dallas, et L.A. chérie Burger umami seulement a signé un accord pour devenir national et ouvrira 25 emplacements d'ici 2013. 2012 verra plus de hamburgers de la côte ouest faire des incursions dans l'est, et à un moment donné, le début de la fin pour le battage médiatique de la côte ouest : Danny Meyer's chaîne Shake Shack supérieure à expansion rapide ouvrira enfin dans une ville avec un In-N-Out. Chiens et chats vivant ensemble ; l'hystérie de masse peut s'ensuivre.

#8. Réservations avec plusieurs réservations

De nombreux nouveaux restaurants branchés n'acceptent pas les réservations (l'amour signifie ne jamais avoir à dire que vous êtes désolé, et une forte demande signifie ne jamais avoir à promettre une table à personne) ou les accepter uniquement selon leurs propres conditions (hé, tout ce qui est le plus pratique pour tu, les gars) - vous savez, comme, "Les réservations ne sont acceptées que par Skype, exactement 49 jours et 6 heures à l'avance, sauf si la lune est pleine, auquel cas…" De plus en plus, aussi, vous verrez des restaurants à succès refusant d'accepter des réservations pour les groupes de moins de quatre et se retirant également Table ouverte ou peu importe Les tueurs Open Table propulsés par Google il y a à l'horizon.

#7. Halles de restauration

Grands complexes ouverts mêlant restauration et commerces de détail, les food halls sont depuis longtemps un incontournable en Europe (prenez, par exemple, les célèbres Harrod's à Londres et KaDeWe à Berlin). Dino De Laurentiis, le grand-père de Giada, a essayé d'amener l'idée en Amérique dans les années 80 avec Salon de l'alimentation DDL, mais le projet a échoué. Macy's et d'autres grands magasins ont flirté avec le concept pendant des années, mais ne se sont jamais totalement engagés. Puis, en 2010, la ville de New York a soudainement eu Todd English dans The Plaza (expansion) et, des mois plus tard, Eataly. D'autres Eatalys arrivent — Mario Batali prévoit d'en ouvrir cinq autres au cours des 10 prochaines années, et d'autres entrepreneurs ont remarqué le succès. Attendez-vous à plus de ces opérations dans autres grandes villes et le point culminant inévitable de la tendance : les batailles de terrain à la Ron Burgundy entre des équipes de chefs célèbres qui ont uni leurs forces pour ouvrir des halls de restauration en face les uns des autres.

#6. Sandwichs emblématiques alternatifs

Arthur Bovino

Le sandwich n'a pas toujours la puissance et l'allure iconiques de l'un de ses sous-genres, le burger (qui est un sandwich, pour avoir crié tout haut), mais il n'a guère été oublié. Les chefs ressentent le besoin d'ouvrir leurs propres joints de hamburgers et de sandwichs depuis des années, mais certains des classiques ont été un peu pris pour acquis au profit de plats plus tendance comme le Cubano.

Considérez que ce n'est qu'avec le sandwich à la dinde de Torrisi il y a quelques années que les gens ont recommencé à parler de sandwichs à la dinde. Parmi d'autres interprétations emblématiques alternatives, attendez-vous à la French Dip (déjà à la Minetta Tavern), poulet parm et club sandwichs pour faire leur retour, et pour la tendance à sauter le requin, avec des mères emballant du hareng mariné smørrebrød, des bocadillos de chorizo ​​et d'imposants Dagwoods multi-ingrédients pour leurs enfants bougie.

#5. Miami est le nouveau Las Vegas

Dans le passé, alors que tous les grands chefs (même certains grands chefs français) semblaient ouvrir une place à Vegas, vous avez commencé à voir un filet d'avant-postes de grands chefs et de restaurants se diriger également vers Miami - Daniel, M. Chow, Hakkasan. Eh bien, ce n'était que le début. Danny Meyer y a ouvert un Shake Shack en juin dernier et a un autre prévu pour Coral Gables; Andrew Carmellini a vient d'être ouvert une branche de The Dutch là-bas, et le premier post-L.A. de José Andrés. Le bazar est en cours. Eataly peut-il être loin derrière ?

#4. Sans gluten… et le contrecoup

Vous avez commencé à voir cela se produire vers la fin de l'année dernière, la « montée du sans gluten ». Et même s'il est probable que la tendance sans gluten - et nous parlons de la tendance ici (le « Je suis fatigué d'être intolérant au lactose, car alors je ne peux pas avoir de Frappuccino avec de la crème fouettée, alors peut-être que je vais essayez sans gluten parce qu'ils font même des brownies de cette façon maintenant "), pas la condition médicale dont certains sont affligés - va continuer à se généraliser, 2012 peut commencer à voir un peu plus de réactions contre elle. Votre système peut-il vraiment ne pas tolérer quelque chose que vous mangez sans effet nocif depuis 35 ou 40 ans, ou est-ce juste une autre façon de vous sentir spécial ? (Hé, je demande juste.)

#3. X est le nouveau petit gâteau

Au cours des dernières années, les gens ont essayé d'identifier toutes sortes de desserts comme successeur du cupcake : tartes, beignets, glaces, Twizzlers, etc. français). Et pendant tout ce temps, l'humble petit cupcake lui-même a poursuivi sa quête diabolique pour la domination du monde. De nouveaux endroits pour cupcakes ont ouvert dans les villes déjà en proie à eux, et ils se sont développés dans de nouvelles municipalités qui n'avaient pas auparavant succombé à leur glaçage friable; ils ont même repris certains concours culinaires à la télévision.

La vérité est que, si Dieu le veut, rien ne sera jamais le prochain cupcake. La tarte est saisonnière (la crème glacée et le yogourt glacé le sont aussi), les beignets ont toujours existé, ce n'est donc pas une nouveauté, le gâteau est pour les anniversaires et les choux à la crème ont eu leur chance (bien que certains d'entre nous pleurent encore la fermeture de Beard Papa). Néanmoins, vous pouvez être sûr que telle ou telle confiserie tentera de faire valoir ses droits cette année. (Notre pari pour le prochain concurrent ? Les cookies – en particulier les cookies sandwich. Mais ce ne sont pas des cupcakes.)

#2. Restauration rapide réinventées

Jane Bruce

#1 Cuisine nordique

Wikimedia Commons/Antissimo

Le Noma de René Redzepi a repris le flambeau du « meilleur restaurant du monde » à elBulli en 2010, et vous avez déjà vu l'effet Noma s'installer, pas seulement dans toute la Scandinavie (crevettes à la gelée de rhubarbe et granité babeurre-raifort à Reykjavik !), mais même en Amérique - et vous pouvez vous attendre à ce que la tendance se poursuive et se renforce. Soyez à l'affût du poisson séché, des airelles rouges, des plantes de plage butinées, des protéines exotiques comme le tétras des neiges et le renne, et des cocktails aquavit.


Tendances 2012 en matière d'alimentation et de restauration

Sans ordre particulier, voici mes prédictions avec une petite pincée de vœux pieux.


Plus de transparence et d'étiquetage dans le système alimentaire
Êtes-vous allé dans un supermarché dernièrement? Tous les fruits de mer sont maintenant étiquetés afin que vous sachiez d'où ils viennent, s'ils sont d'élevage ou non et si de la couleur est ajoutée. C'est incroyable étant donné qu'il n'y a pas si longtemps, les fruits de mer n'avaient pratiquement aucun étiquetage, mais ce n'est que le début. Je pense que les consommateurs exigeront également des étiquettes sur les produits et la viande. La contamination des aliments et les problèmes de sécurité ne sont que quelques-uns des problèmes à l'origine de cette tendance.


Recherche de nourriture, chasse et nourriture sauvage
Les ingrédients sauvages et fourragers font leur apparition sur de plus en plus de menus et il existe des cours et des livres pour vous aider à découvrir ce retour à une alimentation plus primitive. L'affiche de cette tendance est Hank Shaw. L'affiche Fille ? Géorgie Pellegrini !

La culture locale dans l'assiette
René Redzepi, le chef du NOMA, (le restaurant numéro un au monde selon un sondage) a inspiré d'innombrables chefs et ravi des convives. Il utilise des ingrédients locaux pour créer une cuisine unique qui est le reflet d'une époque et d'un lieu singuliers. C'est là que se dirigent les restaurants haut de gamme. Quelque chose qui ne peut être trouvé qu'à un seul endroit est le summum de l'exclusivité.

Chéri
Le premier édulcorant au monde et un produit des abeilles dont nous dépendons pour la pollinisation des fruits et légumes, des avocats à la pastèque. Les abeilles ont déjà fait la une des journaux à cause de l'effondrement des colonies, mais je pense que leur miel attirera bientôt plus d'attention, maintenant que le scandale du faux miel répandu a été révélé. Le miel est un sucre non raffiné et une véritable expression de la flore. Essayer et apprendre le miel est aussi excitant et sans fin que d'apprendre le vin ou le café.


Livres de cuisine numériques
Epicurious ouvre la voie ici avec les livres électroniques, offrant une variété de livres de cuisine les plus vendus que vous pouvez désormais enregistrer dans votre "boîte de recettes". Étant donné que nous utilisons déjà nos ordinateurs dans la cuisine et que nous cherchons des recettes, cela a beaucoup de sens. Cela facilite grandement la recherche, le partage et l'utilisation de recettes.

Agneau, chèvre, lapin et bison
Je suis désolé de décevoir les militants végétaliens, mais il est peu probable que les Américains arrêtent de manger de la viande. Cependant, je pense qu'ils vont réfléchir à la durabilité et commencer à faire des choix plus éclairés. La chèvre est la viande la plus populaire au monde, nous aimons déjà le fromage de chèvre, la viande ne peut pas être loin derrière. De même, l'agneau, le lapin et le bison représentent des choix plus durables et écologiques que le porc, le bœuf ou le poulet élevés industriellement.


Chia
Je vois du chia partout. C'est une graine fascinante, considérée comme un super aliment par certains, chargée de vitamines et de minéraux, d'acides gras oméga-3, de protéines et de fibres. Il crée une texture étonnante semblable à un gel, mais peut également être utilisé comme un grain dans les produits de boulangerie. J'espère que les chefs sont aussi inspirés que moi à jouer avec.

Les chefs font du bien
Alors que nous sommes de plus en plus fatigués de l'autopromotion sans fin associée aux chefs célèbres (sans parler de certains blogueurs culinaires), je pense que les œuvres caritatives de chefs gagneront en visibilité en tant que moyen pour les chefs de se faire remarquer, mais pour toutes les bonnes raisons. D'excellents exemples incluent la Fondation Mario Batali, la Fondation Jamie Oliver qui comprend Fifteen et le ministère de l'Alimentation, et Yum-o! de Rachael Ray!

Sodas faits à la main
De plus en plus de restaurants proposent des sodas maison comme option sans alcool. Sophistiqués et pas trop sucrés, je pense que nous en verrons beaucoup plus. Parmi les bonnes spécialités locales, citons les offres saisonnières de Jesse Friedman de SodaCraft.

Épicerie
Peut-être que le livre de David Sax Save the Deli a suscité un regain d'intérêt pour les épiceries fines juives. Alors que le style LA Wise Sons Jewish Delicatessen n'a pas réussi à me faire tomber, l'excitation suscitée par leurs pop-ups indique un réel désir pour cela. Je crois qu'une bonne épicerie est en route. C'est peut-être la nouvelle charcuterie ?

Vins moins alcoolisés
Je pense que cette année à Napa pourrait être le tournant. C'était une saison de croissance plus fraîche que la normale et les viticulteurs ont découvert qu'un brix inférieur dans le millésime de cette année signifiait une opportunité de créer des vins plus élégants et moins alcoolisés. Nous verrons comment réagiront les consommateurs. Mais j'espère qu'ils pourront apprendre à apprécier quelque chose au-delà des grosses bombes de fruits que Napa est connue pour produire.

Petits déjeuners à l'assiette
Ok, je l'admets, c'est un vœu pieux. Mais une fille peut rêver, n'est-ce pas ? Après avoir eu le brunch le plus spectaculaire de tous les temps au Michael's Genuine à Miami, j'espère juste que cette idée fera son chemin. Imaginez au lieu d'une grosse pile de crêpes, une seule. Plus un seul œuf bénédictine et une pop tarte maison ? Paradis.

L'autre méditerranée
Peut-être que je suis juste inspiré par mon voyage au Maroc, mais je ne peux m'empêcher de penser que la cuisine marocaine, égyptienne, tunisienne, algérienne, libanaise et turque sera à la hausse. Ils font partie de la Méditerranée mais sont souvent négligés au profit de la cuisine française, italienne et espagnole. Considérez-les comme la nouvelle frontière. À tout le moins, les livres de cuisine récemment publiés par Mourad Lalou et Paula Wolfert alimenteront l'intérêt pour les saveurs marocaines.

Bacon
Quand le bacon est devenu un baume à lèvres, je pense qu'il a sauté aux yeux du requin. Ce n'est pas que le bacon disparaîtra un jour, mais je pense que nous sommes prêts pour autre chose. Kale peut-être ?

« De la ferme à la table » « naturel » et « artisanal »
Ils sont tous devenus pratiquement dénués de sens. Quand la nourriture n'est-elle pas de la ferme à la table ? Quand est-ce que c'est usine à table? Naturel n'a aucune signification légale et une fois que Round Table Pizza a utilisé le mot artisan pour stimuler les ventes, nous savions que c'était fini.

Chefs célèbres
Peut-être que tout a commencé avec cette couverture emblématique du magazine Gourmet des chefs en tant que rock stars. Mais assez c'est assez. L'auto-promotion sans fin est devenue lassante. Il en va de même pour les querelles de chefs célèbres.

Sirop d'agave
Je n'ai jamais vraiment compris le battage médiatique. C'est peut-être un type de sucre légèrement meilleur, mais c'est toujours du sucre. Il manque la profondeur de la mélasse, du sorgho ou du miel. Il y a certains avantages, mais ils ne suffisent pas à me convaincre de l'utiliser.

Coca mexicain
Avouez-le, les hipsters en boivent parce qu'ils trouvent ça cool. Laisse-moi tranquille. Ce n'est pas sympa. C'est de l'eau sucrée pour chrissake. Espérons que c'est l'année où ils cesseront de payer 5 $ la bouteille pour cela.

Alors, selon vous, quelles seront les tendances ? Partagez votre opinion dans les commentaires!


Le blog des épicuriens

Alors que 2011 tombe dans l'histoire, il est temps de réfléchir aux principales tendances alimentaires que nous voyons émerger en 2012. Comme nous l'avons fait pour 2008, 2009, 2010 et 2011, nos rédacteurs ont compilé des prévisions culinaires, divisées en Front Burner (les tendances que vous voyez probablement dominer ) et Back Burner (ces choses dont la popularité a atteint un sommet). Avons-nous raison ? Tort? Dites-nous ce que vous pensez de nos prévisions et pesez-vous sur les tendances que vous prévoyez pour l'année à venir !

RESTAURANTS

Brûleur avant : Le retour de la restauration à l'hôtel
Les grands sont de retour dans la cuisine de l'hôtel. Après des années de chefs qui ont quitté les grandes salles à manger d'hôtel souvent médiocres pour ouvrir de petits espaces autonomes décontractés, la restauration d'hôtel de haute qualité est revenue en force : José Andrés était parmi les poids lourds à repartir avec son BAZAAR au SLS Hotel à Beverly Hills April Bloomfield a ouvert The Breslin at New York&aposs Ace Hotel et Heston Blumenthal a suivi avec un dîner au Mandarin Oriental à Londres. Dr. Miguel Sผhez Romera a apporté un nouveau luxe à l'hôtel Manhattan&aposs Dream Downtown. Nous nous attendons à plus de collaborations dans l'année de la part de Daniel Humm, Charlie Palmer et Daniel Boulud.

Veilleuse: Restaurants éphémères
Il semblait que tout le monde, y compris la James Beard Foundation, s'était lancé dans les restaurants éphémères cette année, mais avec Grant Achatz&aposs NEXT faisant du concept éphémère un espace permanent, nous pensons que cette tendance a atteint son apogée.

Brûleur avant : Manger des nageoires à la queue
Si vous voulez vraiment passer du museau à la queue au niveau supérieur, regardez les lacs et les mers. De plus en plus de restaurants ajoutent des plats de poisson entier à leur menu, et Zak Pelaccio et Marc Forgione font partie des chefs qui ont pris l'habitude de faire frire leurs arêtes de poisson et de les servir aux invités.

Veilleuse: Rouleaux de Homard
Autrefois le joyau des restaurants souterrains secrets et des vacances en Nouvelle-Angleterre, le cher rouleau de homard peut maintenant être trouvé dans les food trucks hors saison et les arènes sportives. Que le contrecoup des crustacés commence.

Brûleur avant : Singapour
L'une des villes les plus savoureuses de la planète (en grande partie grâce à ses aires de restauration dont les offres multiethniques frisent la folie savoureuse), Singapour est l'endroit où manger en 2012. La nation compte plus de restaurants gastronomiques par habitant que tout autre pays sur terre. , selon le le journal Wall Street, et Daniel Boulud est parmi les plus récents chefs qui ont ajouté leur marque à la carte culinaire de l'île.

Veilleuse: Brooklyn
L'arrondissement le plus cool de New York aura toujours une place dans notre cœur, mais il n'attire pas les restaurants trop chers et surestimés ainsi que ses nouveaux résidents aux revenus plus élevés.

Brûleur avant : "Moonshine"
Boire du whisky non vieilli dans une bouteille sans étiquette semble tellement Boardwalk Empire frais. Nous aimons ces alcools blancs brûlants, mais si vous avez un permis d'alcool et que vous payez des taxes sur le hooch que vous distillez, veuillez ne pas l'appeler &aposshine. It&aposs White Dog ou Whiskey de Maïs. Laissons le surnom à ces âmes courageuses qui le font illégalement dans une montagne encore sous la lumière d'une lune argentée.

Veilleuse: Vodkas de célébrités
Lorsque Kanye West&aposs ex Amber Rose devient le porte-parole de la vodka aromatisée à la guimauve, et J Woww shills pour Svedka, vous savez que le choix traditionnel des impresarios et des magnats a de la chance.

Brûleur avant : Bonne alimentation
Manger sain ne devrait pas vous rendre triste. C'est pourquoi nous sommes enthousiasmés par le Dr Drew Ramsey et Tyler Graham Happiness Diet, qui se concentre sur les aliments conçus pour améliorer votre humeur et réduire votre ventre.

Veilleuse: Ventre de blé
Le livre de régime le plus vendu du cardiologue Dr William Davis préconise une approche sans blé pour manger qui s'apparente à une vie sans gluten. Alors que les personnes atteintes de la maladie cœliaque devraient toujours se passer de gluten, les 97% d'entre nous qui n'ont pas cette maladie grave devraient se rappeler qu'éviter le blé signifie un déficit probable de fibres, de protéines et de vitamines ajoutées dans notre alimentation quotidienne.

Brûleur avant : Indien haut de gamme
Avec le chef Hemant Mathur&aposs Tulsi obtenant une étoile Michelin cette année, la haute cuisine indienne en Amérique est enfin reconnue. Recherchez des choses plus délicieuses dans des restaurants indiens haut de gamme comme Rasika à Washington D.C. et San Francisco&aposs Amber India.

Veilleuse: Coréen haut de gamme
Nous faisons toujours des folies avec des barbecues coréens raffinés et des fondues dans des roches chaudes, mais le bulgogi était tellement 2011, et nous n'avons pas besoin qu'il soit fusionné avec toutes les autres cuisines de la planète.

INGRÉDIENT ÉSOTÉRIQUE

Brûleur avant : Pollen de fenouil
Les derniers ingrédients rares et incontournables pour les chefs ? Un favori italien : le pollen de fenouil. Alors que Mario Batali en vante les vertus, les chefs de tous horizons lui trouvent des utilisations inventives, y compris Canlis à Seattle, où la poudre saupoudre le sashimi de vivaneau. Où l'obtenir ? Essayez le Pollen Ranch.

Veilleuse: Saleté comestible
Vous vous souvenez quand la saleté comestible n'était qu'un Oreo écrasé sur un pudding au chocolat et des vers gommeux ? Il y a quelques années cette année&aposs Ce chef, Rene Redzepi a élevé la saleté comestible au centre d'une cuisine raffinée. Il semble que tout le monde appelle maintenant le marc de café, la cardamome écrasée, les olives pulvérisées et autres, la saleté. Il est temps de reléguer ces miettes à leur place : sur les friandises d'anniversaire de l'école primaire.

CUISINER À LA MAISON

Brûleur avant : Laiterie Maison
Vous pouvez évaluer le prochain grand projet de cuisine familiale à l'horizon par les livres de cuisine pratiques qui le précèdent. Cette année, une multitude de livres sur les produits laitiers faits maison ont fait leurs débuts, ce qui signifie qu'il ne reste plus que quelques mois avant que tous vos amis échangent des yaourts, des fromages frais et des beurres faits maison.

Veilleuse: Rôtis de porc
Tout le monde aime leur barbecue de porc entier, leurs rôtissoires cubains La Caja China et leurs rôtis de porc hawaïens, mais il n'est tout simplement pas pratique de le faire dans votre jardin. Laissez le soin aux professionnels et allez faire du fromage.

Brûleur avant : Pâte Douce Frit
Lorsque vous prenez quelque chose de sucré et que vous le faites frire, vous avez toujours un gagnant. Bien entendu, nous ne préconisons pas les tarifs State Fair, mais les churros (de préférence avec du cajeta sur le côté), les beignets et les koeksisters sont un tueur pour terminer un repas.

Veilleuse: Mini-desserts
Cette année a vu l'essor des cannoli, beignets, sucettes glacées et macarons miniaturisés, mais nous oublions rapidement que ces petites gâteries ont longtemps régné chez Dunkin&apos Donuts et Whole Foods. Cette tendance aurait dû disparaître il y a deux morsures.

PROFESSION CULINAIRE

Brûleur avant : Fromager
Des fromagers comme Anne Saxelby ont aidé les Américains à comprendre pourquoi le fromage artisanal est un délicieux slow food bon pour la terre. Zut, notre chimère a toujours été d'ouvrir une ferme fromagère en Nouvelle-Angleterre. Il semble que de nombreux nouveaux professionnels de l'alimentation nous devanceront.

Veilleuse: Mixologue
Nous aimons toujours nos cocktilliens sur mesure, mais ils ont saturé le marché des bars de boissons ésotériques et parfois idiotes.


Principales prévisions des tendances alimentaires pour 2014

2013 a été une année fascinante dans le monde de l'alimentation. On peut dire que le plus gros aliment de l'année était le Cronut, l'hybride beignet-croissant de Dominique Ansel qui a fait la queue des New-Yorkais pendant des heures chaque matin depuis ses débuts, et c'est un aliment que personne n'aurait pu prédire qu'il dominerait le monde culinaire cette année. Mais c'est comme ça : vous pensez que nous allons dans une direction et nous partons entièrement dans une autre. Et bien qu'il soit impossible de prédire l'avenir, nous avons réfléchi (et recruté certains des meilleurs chefs du pays pour participer) et avons dressé une liste de 20 prédictions d'aliments et de boissons pour 2014.

Prenons un peu de recul et regardons les prévisions de l'année dernière pour 2013 et voyons comment nous nous sommes comportés.

# 21 : Options en vol plus saines : Des options saines existent, mais nous sommes toujours à peu près au même montant que l'année dernière.

#20 : L'Europe de l'Est comme destination culinaire : Pas encore, mais ça va arriver, faites-nous confiance.

#19 : Urban Honey : La tendance est toujours aussi forte, avec même le Waldorf-Astoria installant des ruches sur son toit.

#18: Lardo Is the New Pork Belly: La poitrine de porc est toujours la nouvelle poitrine de porc, et le lardo attend toujours son moment.

# 17 : Les restaurants facturent du pain : Vous trouverez cela de temps en temps, mais ce n'est pas devenu la norme de loin.

#16 : Croustilles et salsa. pour un prix : Encore une fois, c'est quelque chose que vous voyez de temps en temps, mais c'est loin d'être banal.

#15 : Bière Cicerones : Toujours en attente de leur moment sous les projecteurs.

#14 : Hybrides bière et vin : Je n'en ai pas vraiment rencontré de nouveaux cette année. Les gens veulent leur bière ou ils veulent leur vin, mais pas mélangés.

# 13: Tout fumé: Celui-ci, nous en avons certainement vu beaucoup.

# 12 : Haricots de mer : nous n'en avons pas vu beaucoup sur les menus cette année.

# 11 : viandes de marque « Designer » : bien que Pat LaFrieda n'ait toujours pas tout à fait le niveau de cachet culturel de Prada, nous avons constaté une augmentation en 2013. Strassburger à New York, Brandt Beef en Californie et Double H Cependant, les fermes de Nashville apparaissent par leur nom sur les menus locaux, et nous nous attendons certainement à ce que cette tendance se poursuive, car de plus en plus de convives veulent savoir d'où vient leur viande.

#10 : Plus de blogueurs pour les livres de cuisine : vous voulez un accord sur les livres de cuisine ? Démarrez un blog qui développe une base de fans massive. Cette année a été riche en exemples.

# 9 : « Nouvelles » coupes de viande : nous en avons certainement vu plus en 2013. coupé et, bien sûr, le « Vegas Strip », qui a tous gagné en popularité.

#8 : Mash-ups de restauration rapide : Si 2012 était consacré aux tacos Doritos Locos, cette année a certainement maintenu la tendance. Les gens adorent simplement quand deux de leurs aliments préférés sont combinés. Bien que ce ne soit pas de la restauration rapide, même le Cronut est un mash-up.

#7 : Inspiration coréenne dans nos cuisines : Il y a deux ans, la plupart des gens ne pouvaient toujours pas vous dire ce qu'était le kimchi. En 2013, la cuisine coréenne a continué à devenir plus courante et son influence est désormais indéniable.

#6 : ufs dans les hors-d'œuvre : En 2013, les œufs ne se sont pas seulement retrouvés dans les hors-d'œuvre, ils se sont retrouvés dans tout. Zut, le nouveau steakhouse American Cut de Marc Forgione vous permet même de garnir votre steak avec un.

#5 : Brooklynisation du monde : La star culturelle de Brooklyn a certainement atteint son apogée en 2013 et ne montre aucun signe de ralentissement. Si vous voulez que votre marque soit cool, il suffit de virer le mot

# 4: Queens Is the New Brooklyn: Alors que Queens continue d'avoir certaines des meilleures offres culinaires de la ville (en particulier grecque), il est toujours en marge de son quartier voisin.

# 3: Citrus alternatif: Bien que nous n'ayons pas vu beaucoup d'augmentation de l'utilisation des kumquats et des mains de Bouddha en 2013, les oranges sanguines continuent d'être partout où vous regardez, et de plus en plus de chefs découvrent qu'il existe tout un monde de façons d'ajouter de la luminosité dans un plat en utilisant un agrume autre qu'une orange ou un citron.

# 2: Restauration au comptoir haut de gamme: Pour preuve de cette tendance, ne cherchez pas plus loin que le Clam Bar ZZ de New York, qui a ouvert ses portes cette année et est l'un des sièges les plus chauds (et les plus chers) de la ville. La pièce maîtresse du restaurant ? Un compteur.

# 1: Rise of the Pressure Cooker: De plus en plus de cuisiniers à domicile ont continué à être influencés par les charmes de l'autocuiseur cette année, et bien qu'ils ne soient toujours pas dans tous les foyers, même Mark Bittman a chanté ses louanges ces derniers temps.

Nous ne les avons pas tous réussis, mais nous étions certainement sur la bonne voie. Alors qu'est-ce que nos rédacteurs pensent que 2014 nous réserve ? Plus de plats végétaliens et végétariens dans les restaurants non végétariens, plus de chefs se tournant vers les espèces invasives, l'essor des microdistilleries.


Une force pour le bien

Les consommateurs continuent de vouloir plus des entreprises que de simples produits. Ils veulent s'aligner sur leurs valeurs fondamentales, et il y a un intérêt accru à soutenir les gens et la planète. Nous voyons cela s'étendre au-delà des options premium pour s'étendre aux allées grand public à mesure que les marques adoptent un état d'esprit durable. À certains égards, nous pouvons voir le système alimentaire réinventé de manière durable.

De nombreuses entreprises se sont récemment fixées de grands objectifs en matière de changement climatique et d'empreinte carbone, et nous pouvons nous attendre à d'autres résultats à mesure que les entreprises s'efforceront d'atteindre ces objectifs. Cela signifie également améliorer les chaînes d'approvisionnement et, dans de nombreux cas, rendre les chaînes d'approvisionnement aussi locales que possible. Cela rejoint la tendance macro à la transparence tout au long de la chaîne d'approvisionnement. Avec des économies mondiales en baisse et de nombreux consommateurs contraints de rester et de manger local, nous nous attendons à une augmentation du soutien aux entreprises locales et aux chaînes d'approvisionnement locales. Des pratiques de chaîne d'approvisionnement durables à la transparence et à la conduite des économies locales, l'industrie alimentaire s'efforce de devenir la gardienne du bien.


Le blog des épicuriens

Il est vrai que faire des prédictions peut être une course idiote, mais nous continuons toujours avec nos oreilles au sol et nos lèvres sur l'assiette et le verre (oui, c'est une position amusante), prédisant avec audace la nourriture, la boisson, le restaurant, et les tendances culinaires pour 2011. À en juger par le post sur les tendances de l'année dernière, nous en avons plus Farmer&aposs Almanach que Nostradamus, c'est-à-dire que la plupart de nos prophéties se sont effectivement réalisées. Alors, quelle'possibilité la prochaine étape dans le monde du bien manger ? Voici le top dix des tendances dont l'heure est presque venue.

L'Amérique a peut-être un siècle ou deux de retard sur cette tendance, mais nous embrassons enfin le food hall, dans toute sa gloire gloutonne et gémissante. Suivant les traces des géants du monde entier (Paris&apos La Grande Épicerie et les food halls de Harrods of London et Takashimaya à Tokyo), New York s'est mis dans le vif du sujet. Mario Batali et la famille Bastianich ont récemment ouvert Eataly, une célébration bruyante de la cuisine italienne, à Manhattan, plus une version plus petite appelée Tarry Market dans la banlieue de Port Chester Todd English a fait sa marque avec le Plaza Hotel&aposs Food Hall Jeffrey Chodorow a présenté le premier volet de son FoodParc et l'ancienne discothèque Limelight ont été convertis en Limelight Marketplace. Bien sûr, la tendance ne se limite pas à New York : Thierry Perez vient de faire ses débuts à L&aposÉpicerie Market à Los Angeles Cathal Armstrong de Restaurant Eve ouvre Society Fair à Alexandria, Virginie, au printemps prochain et il y a des rumeurs selon lesquelles San Francisco&aposs Todd Humphries planifie un petite halle alimentaire dans la Napa Valley. Nous espérons que cette tendance deviendra aussi omniprésente ici qu'elle l'est en Europe.

Cuisine coréenne

Le kimbap pourrait-il être le prochain sushi ? Les preuves s'accumulent que le coréen fumé et piquant est la prochaine grande cuisine américaine. Witness the burgeoning obsession with double-fried, spicy chicken, as championed by New York&aposs Momofuku Ko and Los Angeles&apos Kyochon, and the meteoric rise of the Kogi BBQ truck in L.A., selling kimchi quesadillas and short rib sliders. Finally, look out for Stop and Bap, a 13-part series on PBS devoted to Korean cuisine and culture, debuting next spring and starring Jean-Georges Vongerichten and his wife, Marja. If JG says Korean is where it&aposs at, we are true believers.

Cupcakes and pies are looking downright crusty these days. Macarons, usually made with ground almonds or almond paste, sugar, and egg whites, will be 2011&aposs sweet sensation. These gluten-free, delicate confections are the subject of many new books, such as I Love Macarons, Macarons: Authentic French Cookie Recipes From the Macaron Café, and the upcoming Macarons. Renowned pastry chef François Payard is a fan because, as he told Epicurious, "it&aposs more than a cookie it&aposs a delicate pastry. People are intrigued by the flavor and the color. It becomes so exciting, because you can change the flavors every season. So incredible!" At his François Payard Bakery in New York City and on Payard.com, the most popular varieties are passion fruit, mint chocolate, chocolate, and coffee.

Meatless Mondays & Tofu Thursdays

While it&aposs hip to go whole hog, with butchers gaining star power and roasts as the focus of many a dinner party, there is a concurrent trend of eating less meat. As we recently pointed out in Back to the Future: 10 Food Trends to Watch Over the Next Decade, the proportion of people eating no meat or less meat is growing, and the nonprofit Meatless Monday initiative no doubt has been one motivator. Meatless Monday&aposs goal is to encourage U.S. consumers to cut their meat consumption by 15 percent for the betterment of our health and the planet. School districts from Baltimore to New Haven, Santa Barbara to Syracuse, have embraced the cause, as have more than 20 public health organizations, not to mention prominent chefs such as Marcus Samuelsson. We&aposre forecasting that eating meat-free will be on the calendar more than once a week.

Tandis que foraging may be just a fancy term for the way humans have sourced food since time immemorial, top chefs are going beyond the farmer&aposs market and heading to quiet pastures or untrammeled forests in search of wild greens, nuts, berries, and even bark. Comme The New York Times recently reported, this longtime trend exploded when it was revealed that 2010&aposs It chef, René Redzepi of Noma in Copenhagen, is a big forager. New York&aposs David Chang likes to make salad from lily pad shoots, while Tim Wiechmann of T.W. Food in Cambridge, Massachusetts, uses wild violets in his Frozen Violet Flower Meringue with Candied Orange and Almonds. The foraging trend will go from restaurant to kitchen table in the coming year, as foodies take trowel in hand for some "wild crafting," as it&aposs called. Already there&aposs the crowd-sourced Philadelphia Food Harvest Map, dotted with the locations of wineberry bushes, plum and fig trees, and other worthwhile wild things.

The remaining five trends are after the jump.

What&aposs old is new again, not just in fashion but also in cocktails. Polynesian-style drinks, those multi-ingredient fruit juice and rum concoctions adorned with flowers and umbrellas, will be the quaffs of choice in 2011. Though you may be tempted to think this trend is yet another stylish symptom of the current craze for anything &apos60s-retro or Des hommes fous-inspired, the "new" tiki cocktails&apos roots go back even farther. Dale DeGroff, author of The Essential Cocktail et The Craft of the Cocktail and founding president of the Museum of the American Cocktail, told Epicurious, "the revival of the tiki trend, ironically, is closer to the classic tropical period, right after Prohibition, pioneered by Ernest Raymond Beaumont Gantt (a.k.a. Don the Beachcomber). The tiki movement today is coming from the craft bartending community, using fresh ingredients and attempting to find the original recipes. Julie Reiner&aposs sophisticated take on tropical cocktails at Lani Kai in New York City is a perfect example." Try out a Planter&aposs Punch, Mai Tai, Hurricane, or Zombie, and then join the discussion with the rest of the neo-Polynesian crowd on Critiki. Or get ahead of the curve by visiting one of the tiki bars listed on Tiki Central.

Food trucks are as ubiquitous as, well, trucks, but the freewheeling, catch-as-catch-can insta-restaurants are now picking up steam. Pourquoi? Little capital, resources, or planning is needed, and chefs have greater freedom to try out menu items, restaurant themes, and locations. Chefs can create their own venues, in art galleries, public areas, or their own homes, as did Ben Greeno of London&aposs Tudor Road. In Los Angeles, chef Ludo Lefebvre opened what he calls a "guerilla style pop-up restaurant," LudoBites. Et Top Chef&aposs Stephanie Izard (of Girl and the Goat in Chicago) started out with an "underground" place called Wandering Goat, which enabled her to preview her menu and generate publicity. Meanwhile, San Francisco is leading the trend, with a multitude of pop-ups, no doubt a reflection, at least in part, of the city&aposs high rents and overcrowded restaurant scene. Eat Restaurant holds a monthly dinner in different locales so chef Tommy Halvorson can run the stoves without running his credit line. (We&aposve even had our own pop-up restaurant, Epicurious Entertains NYC.) Look for more of these in 2011.

Sweet Potatoes

This sweet root vegetable, bursting with beta-carotene and fiber, is finally getting the love it so deserves. With this fall&aposs bumper crop estimated at two billion pounds, more prominence on restaurant menus (not just in fry form), and an impressive nutritional profile, the sweet potato will be crowned the Vegetable of 2011. According to The New York Times, ConAgra just opened a plant devoted to processing frozen sweet potato products, and Google searches for the root vegetable (OK, albeit in fry form) have jumped 40 percent from last year. Chefs love them for their flavor, texture, and color: Sarah Stegner of Chicago&aposs Prairie Grass Café and Prairie Fire serves up Stuffed Sweet Potato Bread French Toast with Cream Cheese Filling. At DC Coast in Washington, D.C., chef Brendan Cox makes Sweet Potato Panzotti with Sage, Guanciale, and Toasted Hazelnut.

Urban Wineries

Move over, canning. The DIY trend is moving Sideways, enabling you to become the Mondavi of your block. At the Brooklyn Winery, oenophiles learn the process of taking grapes from vine to vintage, doing the de-stemming, crushing, and pressing and then bottling their own wine. At Cork This! Winery, in Montgomery, Texas, wine lovers can bottle the stuff and personalize the label. And at San Diego&aposs Carruth Cellars Winery, Adam Carruth blends, ages, and bottles right in the middle of a city block. Could urban-wine tasting tours be next?

Pimentón de La Vera

You may never have heard of this ingredient, but chances are you&aposve used its less smoky cousin many times. A specialty of Spain&aposs La Vera region, this smoked paprika is a building block of Spanish cuisine. It lends a sweet heat to roast and grilled meats, paellas, sauces, and soups. Because of the widespread popularity of Spanish cuisine, Pimentón de La Vera is gaining traction stateside, on restaurant menus and with specialty stores and online retailers. While all paprika is ground from a mix of Capsicum annuum peppers, the flavor is determined by the type of red chiles used, whether or not seeds are added, and the processing method. In La Vera, the chiles are smoked over an oak fire for two weeks before being carefully ground. Try the spice of tomorrow in this Turkey Cutlet Sandwich with Smoked Paprika and Mayo from Bon Appétit.

Happy new food year from Epicurious! And keep us posted on what&aposs in your culinary crystal ball!


The Epicurious Blog

It&aposs that time of year again. As we did for 2008 & 2009, we&aposve compiled our list of food trends to come in 2010. Our forecasts are divided into Front Burner (those things you&aposre likely to see next year) and Back Burner (trends that have peaked and are receding in popularity). Disagree with us? After reading the list, tell us what you think and what you foresee for this new decade.

DISH
Front Burner: Fried Chicken
With its crispy skin, moist meat, luxurious flavor and inexpensive price tag, what&aposs not to love? Top chefs agree: Thomas Keller&aposs Ad Hoc restaurant has fried chicken night, New York&aposs pig heaven Hill Country is set to open a fried chicken spinoff, and 2009&aposs hottest chef, David Chang, serves the dish in a high/low style at Momofuku Noodle Bar.

Back Burner: Burgers
With as many haute burger stands flooding the country as there are McD&aposs, we&aposve reached meat saturation. (Sorry Hubert.)

DESSERT
Front Burner: Mini Whoopie Pies
A staple of the south, this chocolate sandwich filled with marshmallow cream is a dream come true. Chronicle is publishing a whole book devoted to the subject and famed chocolatier Michael Recchiuti did a limited run carrot cake whoopie.

Back Burner: Mini cupcakes
As we&aposve watched our wallets shrink, so too have cupcakes, but these bite-sized icing bombes just leave us feeling unsatisfied and on jittery sugar highs.

INGREDIENT
Front Burner: agneau
Are ewe as much a fan as we? Lean, often grass-fed, and nutrient- and flavor-packed, this is meat that can be dressed up (loin) or down (burgers). Eat Me Daily agrees: "Lamb is the new pork, lamb neck is the new bacon!"

Back Burner: Pork
We love pork, but when every corner cafe has a bacon-wrapped item on the menu, it&aposs time for something new.

HEALTH TREND
Front Burner: Eating an immunity-building diet
With H1N1 (flu) hysteria continuing unabated, building your immunity with foods, such as those suggested by John La Puma, M.D., in Chef MD&aposs Big Book of Culinary Medicine is poised to become the big health trend of 2010.

Back Burner: Dining on Omega 3s
We all know how important Omega 3 fatty acids are, but we also know that too much mercury, found in Omega 3-rich fish like tilefish, swordfish, king mackerel, and grouper, can make you sick. (Thank you Jeremy Piven.) That, coupled with the overfishing of so many varieties, makes the pill form easier to swallow.

PROFESSION
Front Burner: Butcher
Hipsters have moved from farming to butchery, embracing becoming one with their food, and trading in their plow for a good meat hook: Tom Mylan is the poster boy for this trend. Comme The New York Times&apos Kim Severson wrote in Young Butchers Gain Rock Star Status in the Food World, "With their swinging scabbards, muscled forearms and constant proximity to flesh, butchers have the raw, emotional appeal of an indie band. They turn death into life, in the form of a really good skirt steak."

And celebrity blogger Julie Powell (of Julie & Julia fame) is about to publish Cleaving: A Story of Marriage, Meat, and Obsession, detailing her butchery exploits.

Back Burner: Mixologist
We love inventive cocktails but are growing weary of the Las Vegas style over-the-top theatrics. Just pour us a drink with good ingredients.

DRINK
Front Burner: Homemade Beer
Marrying the rebirth of microbrews and the popularity of homemade wines, hosts who want a real house beer are going hyperlocal with beer kits such as Cooper&aposs and Rogue Brutal Bitter.

Back Burner: Mad-Science Cocktails
After all the smoke and mirrors, these crazy cocktails made with essence of bubblegum or pulverized eye of newt are just too precious, expensive, and silly.

CITY
Front Burner: Vancouver
Before the Olympics was a glimmer in the mayor&aposs eye, Vancouver was turning into an amazing food city, with some of the world&aposs best Japanese and Thai fare, stunning and sustainable seafood restaurants such as C Restaurant and Blue Water Cafe, terrific food markets like Granville Island Public Market and now, some delicious local wines.

Back Burner: Barcelona
As the leading edge of first the tapas movement and then molecular gastronomy, this city has jumped the shark. While it will always have stellar wines, produce, and tapas bars, many of the restaurants are overpriced and underwhelming. There, we said it.

ENTERTAINING TREND
Front Burner: Potlucks
With wallets and schedules tight, having guests bring a specialty reduces the burden on the host and lets your friends show off their own Iron Chef culinary skills.

Back Burner: Formal Dinners at Home
Elaborate multicourse meals feel off-base in today&aposs economic climate. The trendiest hosts are now into unpretentious entertaining that focuses on exciting food, not bells and whistles.

SEX SYMBOL
Front Burner: Sam Kass
The baby-faced White House&aposs Food Initiative Coordinator has a full plate: Among his duties are leading official policy to encourage sustainable and healthy eating habits in our country&aposs school children, running the First Family&aposs garden, and oh yeah, cooking daily at the White House. But this 28-year-old is also a hot dish himself.

Back Burner: Curtis Stone
He has shown the Biggest Losers, as well as the country, how to eat healthfully and deliciously, and he&aposll always have a place in our heart. But we&aposd like to see him be a bit more creative in his suggestions as it&aposs easy to fall off your diet wagon if you&aposre bored of the same ole grilled chicken or fish.


Reusable products

Shutterstock

Expect to see more reusable cup days at Starbucks (which already gives a discount for bringing your own), plus strawless lids and sustainable utensils, Food Business News says. The trend allows consumers and customers to promote environmentalism, but also a ploy to get consumers to come back.


Food Trends 2013: Push-Pop Cakes and Boozy Bar Food Make List

As 2012 comes to a close, here are some of the delicious food and drink predictions for the upcoming year compiled by Andrew Freeman & Co., a California consulting firm. Take a look at some of the new and continuing trends we'll see in 2013.

Next time you order popcorn, the bartender might check for identification. At Perbacco in San Francisco, Campari-infused popcorn was created for a Campari-sponsored party. At the Stinky Cheese Shop in Brooklyn, the Harpersfield Double Soak is a cow's milk cheese soaked twice in local beers.

Push-pops aren't just for frozen desserts. The plastic containers are now housing cupcakes, making them easier to eat than ever before. New York City's Go Cakes serves flavors like green velvet or confetti with choices of frosting and toppings.

Toast isn't toast. Crostini, pieces of toast slathered with anything from cheese to meat, are popping up on menus across the country. The one- to two-bite snacks can be sweet or savory. Fig and Olive restaurant in West Hollywood, Calif., serves a dessert "crostini" made with Amarena cherry and mascarpone on pistachio shortbread.

Gluten-free isn't just a fad. In an effort to accommodate clients, restaurants are offering gluten-free alternatives. The Fairmont hotel chain offers a Lifestyle Cuisine Plus program with specialized menus for those who eat gluten-free. The White Barn Inn in Kennebunk, Maine, sells gluten-free baked goods made by a local bakery. Casa Nonna, an Italian restaurant in New York City, offers a special menu for diners that includes gluten-free penne. Chefs are also experimenting with grains like bulgar and quinoa as a new update to rice or pasta.

Drink your vegetables. From cocktails to cleanses, it's time to dust off the juicers. Kale, beet or celery juices are appearing in cleanses from Blueprint or in cocktails at the Trencherman in Chicago. Liquiteria in New York City is a popular juice bar with a cult celebrity following.


Voir la vidéo: Business Espoon Elinkeinofoorumi 2021 (Décembre 2021).